Vae Victis n°137. Magazine. Wargame.

137 numéros ! Vous vous rendez compte ? Près de 23 ans que le magazine existe ! Quelle longévité !

Au sommaire du n°137:

  • Nouveauté hexagones: la rubrique d’ouverture de boîte avec cinq opus dont la deuxième édition de la bataille de Ligny dans la série « La bataille » de Clash of Arms. La précédente datait de 1991. Waouh ! 😉
  • Arquebus. Les guerres d’Italie 1495-1544. Incursion du système de Richard Berg à l’époque de la Renaissance. Avec l’enthousiasme d’Arnauld Della Siega. J’ai trouvé tous les composants de qualité sauf les pions toujours aussi ranplanplan… GMT games devrait confier le job à Pascal da Silva ! Acheté !
  • Colonial Twilight. Du regard en Coin au face à face. Oh, le jeu de mot ! 😉 Frédéric Bey nous livre une analyse sérieuse et solide de ce dernier opus de la série Coin. Bonne réflexion de l’adaptation du système aux spécificités de la guerre d’Algérie. J’avais bien apprécié le travail de Kim Kanger sur le sujet. Celui-ci mérite aussi qu’on s’y penche. Acheté !
  • Holland’44. La simulation ultime sur Market Garden ? Rien que ça ? Sincèrement, cette opération, je la connais particulièrement bien, et franchement, Mark Simonitch a fait un travail de grande qualité. Si on ajoute à ça, la qualité d’édition de GMT Games, on a sans doute l’un des meilleurs wargames de ces dernières années. Je ne partage pas vraiment la réflexion de Nicolas Sévaux sur le manque d’incertitude ou de brouillard de guerre (inhérent à tous les wargames d’ailleurs…). Pour ma part et en la matière, j’ai trouvé intéressantes les règles de destruction des ponts, les 20 unités masquées allemandes, l’aléatoire des sauts parachutistes lié à la météo et la gestion des embouteillages sur la « highway to hell« … A acheter et à jouer sans hésiter. Great !
  • Drouet d’Erlon à Waterloo. Les hexagones au service de l’histoire. Episode 3. Ça y est, l’auteur, Jérôme Ligot, m’a perdu en route ! J’ai du mal à comprendre le but de la série. Le focus de l’épisode porte sur « The last days of the Grande Armée » de OSG.
  • Wargames au Japon. une relation ambiguë. Franchement, j’adore les articles de Patrick Ruestchmann ! Un vrai reportage sur l’histoire du boardgame au pays du Soleil Levant ! Merci, guy !
  • Battles of the black cavalry. Premiers à se battre. Un article consacré à un jeu de l’éditeur polonais Strategemata. Dépaysant à souhait. Une bonne initiative de Nicolas Sévaux avec une interview de l’éditeur.
  • Espace from Colditz. La grande évasion. Un jeu de plateau « historique » ré-édité par Osprey. Ce n’est pas banal mais pas dans mes centres d’intérêt. Par Philippe Germain.
  • Panzer Vor ! Des filles et des panzers. Suite des aventures de Patrick Ruestchmann au pays des sushis ! C’est très japonais, ce « truc » ! 😀
  • Fleurus 1794. La victoire des soldats de l’An II. Il s’agit de l’article historique relatif au jeu sorti sous pochette en même temps que le magazine, Fleurus 1794. Par l’auteur, Matthieu Dangla.
  • Fleurus 1794, notes de conception. Toujours utiles et appréciées. Par Matthieu Dangla
  • La première guerre des mondes. Cortès et la conquête du Mexique. Une bonne synthèse historique en 6 pages. Par Philippe Hardy.
  • Basic Impetus 2. Guerres romano-étrusques. Un scénario détaillé pour une règle figurines. Par Jean-François Gilbon.
  • Mungo Mah Lobeh? Premier contact ! Un scénario pour Congo. Visiblement une déception pour l’auteur, Grégory Berva. Belles figurines cependant !
  • Saratoga 1777. Le tournant de la guerre d’Indépendance. Rappels historiques et scénarios pour figurines. Par Franck Fiat.
  • Printemps 1940 pour Bolt Action. La « drôle de guerre » n’est plus drôle du tout… Figs tactique. Je zappe. Par Jean Renault.
  • Brigade Fire & Fury. Sherman et Lee sur nos tables de jeu. Une analyse de règles figurines qui m’a intéressé ! Par Jean-Philippe Imbach, l’incontournable ! Très beaux clichés.
  • Revue des revues. Tour des magazines figs. Je zappe. Par JP Imbach.
  • Bibliothèque stratégique. Toujours appréciée, par le trio Frédéric Bey, Jean-Philippe Imbach et Philippe Naud.
  • Nouveautés règles en six pages bien denses par Jean-Philippe Imbach.
  • Nouveautés figurines.

Le jeu en encart est original. Sa dimension est résolument stratégique des côtes du golfe du Mexique à la capitale aztèque. Les pions sont de belle facture, la carte plus insipide quoique colorée. Un jeu de Philippe Hardy.

Vae Victis n°131. Numéro des mois de Janvier & Février 2018. Un magazine des éditions Cérigo.

Sur Facebook.

Le site commercial de l’éditeur.

 

{lang: 'fr'}

Los ! Hors-série n°16. L’US Navy.

Un hors-série complètement consacré à l’US Navy. C’est bien durant la seconde guerre mondiale que la marine de guerre va devenir la première du monde, jusqu’à le rester encore aujourd’hui.

Dans le format des hors-série, les éditions Caraktère réussissent à délivrer des textes bien complets soutenus par une iconographie dense et de qualité. Ce numéro n’échappe pas à la règle et je pense même que le texte de Vincent Bernard élève le standard à un haut niveau, et ce, en quatre chapitres bien équilibrés:

  • La flotte endormie: de la 1ère guerre mondiale au traité de Washington puis le réarmement jusqu’en 1941 sur fond de capacité industrielle impressionnante.
  • Stratégie, organisation et perspectives: les différents plans stratégiques, le rôle de l’USMC, l’organisation des différentes flottes
  • Combats et opérations: une  approche, évidemment synthétique, qui n’obère pas les opérations en Atlantique et en Méditerranée. Avec des focus bien choisis: silent service, opérations amphibies du Pacifique.
  • America rules the waves: une conclusion sur l’hégémonie américaine et la prise de leadership naval définitif

Evidemment le texte est soutenu de tableaux nombreux et utiles, de superbes profils 3D (pas moins de huit navires), de notices biographiques, d’une sélection de photographies impeccables et en annexe des tableaux de synthèses des différentes classes de navires.

Indispensable selon moi.

Los ! Hors-série n°16. Numéro des mois de décembre 2017 & janvier 2018. A retrouver sur Facebook ou sur le site de l’éditeur.

 

{lang: 'fr'}

1ère Guerre Mondiale. Un hors-série du magazine 2e Guerre Mondiale.

Cela faisait déjà quelques mois que la rédaction de 2e Guerre Mondiale annonçait la sortie d’un deuxième magazine consacré, lui, à la 1ère. Pari risqué de mon point de vue sur le marché étroit de l’édition militaire et sur lequel domine le magazine 14-18 des éditions Hommel depuis 79 numéros maintenant.

C’est finalement sous la forme d’un hors-série du magazine de base que sort l’initiative de la rédaction. On notera, pour l’instant une mise en page identique et des signatures habituelles dans le magazine: Benoît Rondeau, Nicolas Pontic et Franck Segrétain.

Les articles m’ont paru plus courts que pour la seconde guerre mondiale, l’iconographie est toujours soignée. J’ai trouvé que ça manquait malheureusement de bibliographie sur les articles.

Le sommaire de ce hors-série:

  • Une rubrique Livres constituée par quatre recensions de Benoît Rondeau
  • La Révolution d’Octobre. Les Bolcheviks prennent le pouvoir. Un article évidemment plus politique que militaire piloté par Benoît Rondeau également.
  • La bataille de Caporetto. Les Italiens en déroute. Rappel utile de la situation de l’armée italienne en 1917 et démontage des raisons de l’échec italien et de la percée autrichienne et allemande. Par… Benoît Rondeau. 😉
  • La ligne Hindenburg. Fortifier pour continuer la guerre. Un choix stratégique clair des Allemands pour durer, une ampleur de travaux énorme, conséquences sur les opérations. Par Nicolas Pontic.
  • Une courte biographie du général Paul von Lettow-Vorbeck. Par Benoît Rondeau.
  • Caporetto: la réaction alliée. L’Italie appelle à l’aide. C’est la suite de l’article précédent mais ce coup-ci par Nicolas Pontic.
  • La bataille de La Malmaison, la « méthode Pétain ». Après les pertes des offensives de 1917, la prise en main de l’armée française par le général Pétain va donner lieu à un changement de la doctrine d’emploi des forces et sur le montage des opérations. Une belle démonstration proposée par Franck Segrétain.
  • La bataille de Passchendaele. Le carnage inutile de Haig. Tout est dans le sous-titre. Un article trop court à mon goût. Par Franck Segrétain.
  • La bataille de Cambrai. Les tanks britanniques à l’assaut. Benoît Rondeau nous propose la bataille qui connut l’engagement massif des chars britanniques. Recherche de doctrine d’emploi, succès et échecs, leçons retenues.
  • La troisième bataille de Gaza. Les Britanniques victorieux au Levant. Benoît ROndeau, en fin connaisseur de la guerre du désert, met particulièrement en valeur les contraintes logistiques et la préparation rigoureuse des opérations par les Britanniques.
  • Courte monographie d’une arme du temps. On commence, évidemment, par le 75mm français ! Benoît Rondeau.

Ce hors-série est vendu au prix de 6,95€ auprès de l’éditeur ou dans les maisons de la presse. Numéro 43 des mois de décembre 2017, janvier & février 2018. La page Facebook du magazine.

{lang: 'fr'}

Heia Safari ! Bernard Lugan.

Bernard Lugan propose, en auto-édition, un ouvrage de 200 pages, largement illustré, consacré à la saga du général von Lettow-Vorbeck dans l’est africain de 1914 à 1918.

Il lui avait déjà consacré une partie importante dans l’un de ses ouvrages précédents, « Cette Afrique qui était allemande » en 1991.

L’auteur en fait une présentation très vivante et passionnante de 30 minutes dans une vidéo postée sur son blog « L’Afrique réelle ».

L’ouvrage est disponible  uniquement sur le blog de l’auteur.

 

{lang: 'fr'}

Guerres & Histoire n°40. Magazine.

Un numéro bien dense !

Le dossier central est consacré à Vercingétorix et à son combat contre César. Il se compose de quatre articles bien équilibrés et magnifiquement illustrés.

  • Une conquête si facile. Frédéric Bey, en expert de la période, nous propose de découvrir la conquête des Gaules par le « divin chauve ». Cela lui prit dix années et l’opposition tardive de Vercingétorix ne devait rien changer à l’affaire…
  • Furia gauloise contre discipline romaine. Frédéric Bey, de nouveau, nous livre son analyse des points forts et des points faibles des deux belligérants: équipements, tactiques et stratégies comparés !
  • Alésia: le piège était presque parfait. Ce coup-ci, c’est Eric Tréguier, autre spécialiste de l’Antiquité, qui analyse par le détail le siège et la bataille qui mit fin à la guerre des Gaules. Belle démonstration des erreurs tactiques gauloises et de l’à-propos du commandant en chef romain !
  • « Le Vercingétorix de César est vraisemblable ». Eric Tréguier est allé interviewer l’historien militaire Alain Deyber sur l’analyse qu’on peut faire des écrits de César dans son célèbre « Comentarii de bello gallico » !

Les autres articles:

  • Dans la rubrique « Exclusivité », le résistant Guy-Pierre Gautier nous relate son expérience vécue en camp de concentration nazi. Un témoignage toujours utile alors que les derniers survivants ne disparaissent…
  • De Nancy à New York, l’odyssée du soldat Lott. La rubrique « Caméra au poing » nous propose de mettre en valeur le service de santé de l’ US Army durant la seconde guerre mondiale. Impressionnant. Par Jean Lopez.
  • BMP, la réinventation du blindé d’infanterie. Une fois encore, Benoist Bihan est limpide pour décortiquer la genèse de ce véhicule mais aussi ses forces et ses faiblesses. Un très bon article.
  • Chasseurs à cheval, la fine fleur de la Garde. Napoléon en portait souvent l’uniforme de colonel. C’est dire l’estime qu’il portait à sa garde rapprochée en campagne mais aussi à l’unité d’élite régulièrement engagée dans les batailles de l’ Empire. Par Stéphane Béraud, ici aussi un spécialiste de la période.
  • Viseur Norden: objet de précision… manqué. Dans la rubrique « Un objet, une histoire », Pierre Grumberg s’intéresse au système de visée allié durant la seconde guerre mondiale. De la théorie à la pratique, on peut parler d’échec !
  • Tannenberg 1410, le coup d’arrêt aux Teutoniques. Sylvain Gouguenheim a commis un ouvrage sur le sujet aux éditions Tallandier en 2012. Il nous livre ici, en un article de 5 pages bien illustrées, une synthèse de la situation géopolitique, de la bataille et de ses conséquences en Europe Orientale.
  • Dardanelles, le pari pas si stupide de Churchill. Par un historien britannique, Christopher M. Bell. On tire généralement à boulets rouges sur cette campagne voulue par Churchill. L’auteur nous propose une belle prise de recul sur les responsabilités dans cette affaire !
  • Bolivar, le libérateur incompris. Dépaysement garanti que nous propose Thierry Noël sur le personnage central de l’indépendance des provinces espagnoles en Amérique du Sud. Six pages d’une bonne synthèse pour mieux connaître ce personnage flamboyant !
  • La rubrique « A lire » est toujours aussi bien fournie ! 😉
  • Le quiz est consacré, par Jean Lopez, à la bataille de Verdun. 14/20.
  • La rubrique « D’estoc et de taille » de Charles Turquin nous propose sa version du « conte de Noël ». 😀

Bref, une fois de plus plus, un numéro de Guerres & Histoire qu’on repose en en demandant encore !

Guerres & Histoire n°40. Numéro de novembre 2017. Un magazine des éditions Mondadori à retrouver sur Facebook.

 

{lang: 'fr'}

Le Troisième Reich. Roberto Bolaño. Roman.

Une fois n’est pas coutume, je vous propose la lecture d’un roman.

Je ne suis pas très porté sur ce type d’ouvrage mais un assureur de mes relations, grand passionné de lecture, m’a proposé celui-ci car il implique… un wargame.

Ni une, ni deux, et avec la complicité d’Amazon, je me suis procuré le dit-roman pour découvrir que son auteur étatit un fin connaisseur des wargames et qu’il a utilisé « Rise & Decline of the Third Reich » d’Avalon Hill comme fil conducteur.

Le roman est ancien (1989); ce qui explique sans doute le choix d’un wargame classique avec carte et pions. Un champion allemand du jeu (sic), des vacances dans la périphérie de Barcelone, des personnages haut en couleur et une ambiance très immersive m’ont amené à lire ce roman avec plaisir.

Des petits soucis de traduction cependant… Traduire « counters » par « compteurs », ça m’a quand même fait un peu sourire ! 😉 Pour le reste, les hexagones sont bien là, tout comme la LAH ou la GD ou encore le magazine « The General » … et  quelques autres références que les wargamers connaissent par coeur !

Franchement, ça vaut le détour !

Joyeux Noêl aux wargamers et aux autres !

Aux éditions Folio en 2013. 432 pages.

 

{lang: 'fr'}

La guerre de Succession d’Autriche (1741-1748). Fadi El Hage. Sortie.

Est paru en juillet 2017, aux éditions Economica, cet ouvrage de Fadi El Hage consacré à la guerre de Succession d’Autriche sous Louis XV.

Le sujet a été finalement peu couvert et généralement moins connu que les guerres de Louis XIV ou, bien évidemment, celles de la Révolution et de l’Empire.

L’auteur n’est pas un inconnu non plus, il a déjà quelques ouvrages à son actif et il est également un pigiste régulier, et lu avec intérêt, de la revue Guerres & Histoire.

L’ouvrage de 240 pages comporte une bibliographie et des cartes et illustrations dans le texte.

Edité dans la collection « Campagnes & Stratégies » dirigée par Philippe Ricalens et Jean Lopez.

{lang: 'fr'}

Guerres & Histoire n°40. Il est dans les kiosques depuis vendredi !

{lang: 'fr'}

Batailles & blindés, n°82. Magazine.

Au sommaire:

  • La Corée du Nord. Du dialogue à la guerre. Mise en perspective des différentes options par Laurent Lagneau.
  • Les Panhard ouvrent le bal ! Les premières actions de la guerre de la 3e DLM. C’est une tendance marquée depuis quelques numéros. Le magazine ouvre ses colonnes à des auteurs pour des articles introductifs à la sortie de leurs ouvrages d’histoire militaire. On se retrouve ici dans des engagements tactiques en Belgique proposés par Erik Barbanson.
  • Les rats du désert. La 7th Armoured Division. De « Compass » à « Crusader ». Luc Vangansbeke dissèque la composition de l’unité et ses différents combats dans la première partie de la Guerre du Désert. C’est précis. Avec trois ordres de bataille et de beaux profils couleurs.
  • Duel sanglant pour une capitale. La campagne de Hongrie, 1944-45 (1ère partie). De la prise de contrôle de la Hongrie par les nazis jusqu’à l’encerclement de Budapest. Un récit complet et dynamique proposé par Yann Mahé.
  • Budapest. Quand l’armée soviétique réprime l’insurrection d »un « pays frère ». Un sujet rarement proposé: l’insurrection de Budapest en 1956. Par Sylvain Ferreira. De l’histoire militaire mais pas que ! 😉
  • Les ours blancs à Berlin? La 7e brigade de tanks lourds de la Garde au combat. Engagements tactiques de chars JS-2 dans la poussée puis dans la bataille pour Berlin. Le crépuscule des dieux, quoi ! Par Przemyslaw Skulski. Iconographie précise et soignée !
  • Les unités de reconnaissance du DAK. Deux ans de campagne. La reco dans le désert, c’est essentiel… et dans les combats retardateurs, ce n’est pas moins indispensable ! Revue des unités et des engagements. Par un des spécialistes français du sujet: Benoît Rondeau.

Au final, un numéro intéressant, comme souvent !

{lang: 'fr'}

Disparition de Pierre Darcourt. Omu Liberu.

J’avais bien apprécié son « L’honneur et le sang » publié par les éditions Nimrod en 2012.

Il avait d’ailleurs remporté le Prix »Erwan Bergot », grâce à cet ouvrage, la même année.

Pierre Bayle lui rend un bel hommage sur son blog.

In memoriam.

{lang: 'fr'}
Powered by WordPress | Designed by: free drupal themes | Thanks to hostgator coupons and managed hosting