Joseph Balkoski. 3ème !

51kQw4pWXEL
Après le « Omaha Beach » et en attendant le « Utah Beach« , disponible désormais sur Amazon, je me suis commandé cet historique de la 29e division d’infanterie US en Normandie publié par Histoire & Collections en 2013.

De nouveau, une très belle réalisation en 408 pages avec de nombreuses cartes et photographies n/b intégrées dans le texte. Les annexes sont particulièrement riches: tableaux d’organisation détaillés, sources commentées, bibliographie et un index.

Tout cela s’annonce passionnant !

Pour rappel, Joseph Balkoski est aussi l’un des concepteurs de wargame les plus talentueux de l’histoire du hobby!

 

{lang: 'fr'}

Drachenbronn, base secrète du Hochwald.

Drachenbronn

Il y a quelques temps, j’ai reçu ce bel ouvrage des éditions Privat.

Je ne pense pas que je me serais naturellement penché sur un ouvrage consacré à une base aérienne française. En fait, j’ai commencé par le feuilleter et, dans un premier temps,j ‘ai été bien surpris par la qualité du travail réalisé par l’éditeur: papier, iconographie.

Ensuite, j’ai commencé à m’intéresser au texte. Car enfin, des fortifications de la Ligne Maginot transformées en noeud central de la défense aérienne française de l’après-guerre, y-a de quoi être curieux, non ? 😉

Après une introduction sur le passé de la fortification, on va avoir quatre chapitres équilibrés:

  • implantation de la base aérienne de Drachenbronn
  • l’histoire du centre de détection et de contrôle
  • la vie sur la base aérienne 901 « Commandant de Laubier »
  • La fin d’une belle aventure

Au final, on aura navigué de l’immédiat avant guerre jusqu’à aujourd’hui, au coeur du système de défense aérien français, au sein d’une base aérienne bien particulière. Les photos accompagnent magnifiquement ce voyage dans le temps.

Drachebronn, base secrète du Hochwald. Un texte de Robert Galan. Une belle réalisation des éditions Privat en juillet 2015.

{lang: 'fr'}

Wellington. Une biographie d’Antoine Arjuzon.

Wellington Biographie Arjuzon

Les éditions Perrin ont eu l’heureuse idée de ré-éditer cette très bonne biographie du général britannique.

Faut-il rappeler que le Duc de Fer fut le bourreau de l’empire napoléonien à Waterloo mais aussi celui des armées françaises au Portugal et en Espagne ? Il fut aussi un homme d’état britannique important que j’avais eu le plaisir de découvrir, il y a quelques années, grâce au travail d’Antoine Arjuzon.

Pour ceux qui avaient raté ou évité  😉 l’édition précédente, je ne peux que recommander cet ouvrage bien utile sur un personnage clé de la période.

Wellington. Antoine d’Arjuzon aux éditions Perrin en mai 2015. 528 pages.

 

{lang: 'fr'}

Histoire du Sahara. Bernard Nantet. Ré-édition.

Histoire du Sahara Bernard NantetLe Sahara, cette grande immensité vide, a une histoire !

Et elle est sacrément importante dans la géopolitique d’aujourd’hui: « Sahara espagnol », Nord Mali, confins libyens et algériens et j’en passe. Des zones d’irrédentisme touareg, de trafic en tous genres, de réduits islamistes…

Il est toujours utile de faire le point. A la recherche d’un ouvrage de fond sur le sujet, je suis tombé sur cette « Histoire du Sahara » qui peut sans doute nous donner quelques clés sur le sujet.

Il s’agit de l’édition, au format poche, d’un ouvrage édité en 2013 chez Tallandier par un auteur, Bernard Nantet, que je ne connais pas mais qui semble présenter une certaine expérience et un certain intérêt sur le sujet !

L’ouvrage, en poche dans la collection « Texto » de Tallandier sortira début septembre 2015 avec 480 pages.

 

 

{lang: 'fr'}

Vae Victis n°123 en approche. Wargame.

VAJ123_500px

Après un numéro 122 de transition, voici venir le n°123 !

Avec une magnifique illustration de Job en couverture; ce dont je ne me plaindrai pas, vue la puissance d’évocation de l’auguste dessinateur !

Pour ce qui est du contenu, je n’ai pas d’informations plus précises que celles figurant sur la couverture mais il semblerait que la maquette soit en pleine évolution… Good news !

exemplespions

Wait and see !

😉

Bonne journée !

Retrouvez les news du magazine sur Facebook.

 

 

{lang: 'fr'}

Carto, le monde en cartes n°30.

Couv_CARTO30_72dpi

Carto est un autre magazine des éditions Areion que je viens de découvrir.

L’amateur d’Yves Lacoste et le wargamer que je suis ne peut envisager l’histoire, l’histoire militaire et la géopolitique sans cartes ! Et bien ce magazine Carto est dédié à tous ceux qui, comme moi, n’envisagent pas de réfléchir sans cartes à l’appui !

Tout d’abord la forme du magazine: les cartes nous sont proposées sur un beau papier mat dans un format de 84 pages avec cartes et schémas en couleurs  quasiment à toutes les pages. Le support est magnifique et justifie à lui seul leprix de 10,95 euros le numéro.

Quand au fond, je note l’existence de sept grandes rubriques bien complémentaires:

  • Le dossier central. Il est ici consacré à la zone Caraïbes en 14 pages et pas moins de 11 cartes. Par Pascal Buléon.
  • Une grosse rubrique « L’actualité vue par les cartes » en 26 pages présentées par continent avec des sujets comme « Chypre: vers une réconciliation entre le Nord et le Sud », « L’Iran à l’heure de la diplomatie du tourisme », « La nation « arc-en-ciel » face à ses migrants », « Le Hezbollah: trente ans de « résistance » « , « Le Honduras, un pays face à la violence »
  • L’oeil du cartographe: une analyse portant sur l’art de la cartographie. Ici, le sujet proposé est « La carte en trois dimensions: l’illusion du relief en volume » par Frédéric Miotto.
  • Environnement: une rubrique thématique bienvenue avec ici: « Quand la planète se réveille » sur la climatologie, les inondations, les séismes et les typhons.
  • Histoire: une rubrique indispensable et fournie avec des sujets comme le génocide arménien, l’Arménie du XVIIe au XXe siècle, …
  • Une rubrique insolite, « Insolito carto » consacrée ici aux plans de métro ! 😉
  • … et une indispensable rubrique « A lire, à voir » consacrée à l’actualité des livres, atlas et web… rubrique indispensable selon moi, bien évidemment !

Je n’ai pas encore lu, par le détail, ce numéro 30 de Carto mais sincèrement, j’en ai pris plein les yeux ! Lecture asap ! 😀

Caro n°30. numéro de juillet & août 2015. Un magazine des éditions Areion.

Le site web du magazine.

{lang: 'fr'}

Guerres & Histoire n°26. Magazine.

Couverture GH 26

Le dossier central est consacré à la Panzer Division. Il aurait tout aussi bien pu être sous-titré: « l’outil ne fait pas le maçon » ! De l’expérience des troupes d’assaut de la 1ère guerre mondiale à la nécessité de constituer une armée « coup de poing », la Reichwehr, dans les limites du traité de Versailles, l’armée allemande va accoucher d’une unité assez révolutionnaire, en effet: la division blindée. Certes, les matériels ne seront pas à la hauteur pendant longtemps, mais la combinaison air-sol, le commandement de l’avant, le combat inter-armes, l’apport décisif de la radio vont faire de cette unité de manoeuvre un outil redoutable au service d’une stratégie déficiente et mortifère.

Le dossier est construit autour de quatre articles:

  • 1917-1938: des troupes d’assaut à l’arme blindée par Benoist Bihan
  • « La coopération entre blindés et aviation était prévue dès le début ». Il s’agit d’une interview de l’historien américain, James Corum. Propos recueillis par Pierre Grumberg.
  • 1939-1942: une épée tranchante mais fragile. Par Benois Bihan. Usure matérielle et humaine avec une industrie qui ne suit pas…
  • 1943-1945: des crocs pour défendre le Reich. Par Nicolas Aubin. L’outil évolue et a encore du potentiel mais il n’est plus adapté aux missions et à l’évolution de ses adversaires.
  • Après 1945: la pérennité et l’idéal. Par Benoist Bihan avec Pierre Grumberg. Ce qu’il est advenu du concept et son adaptation à la guerre moderne: RFA, USA, Grande Bretagne, France, URSS et Israël.

Un bon tour d’horizon assez équilibré qui fait la synthèse de la doxa actuelle sur le sujet ! Avec une bibliographie utile et originale.

Les autres articles:

  • Le Cid, la tortueuse épée de la Reconquista. Au delà de Corneille, le Cid est un personnage intéressant du Moyen-Âge ibérique. Je connaissais, pour ma part, le fait qu’il fut, occasionnellement, au service des états arabes de la péninsule. o nous relate la saga de ce personnage, contemporain d’un RObert Guiscard qui trouvera matière en Sicile également à composer avec des puissances musulmanes…
  • KC-135: les bottes de sept lieues de l’US Air Force. Impressionnante saga de l’avion ravitailleur par excellence et quelle longévité ! Un article très intéressant de Pierre Grumberg sur un géant des cieux !
  • L’arquebuse, les prémices du règne de l’arme à feu. Dans la rubrique « Un objet, une histoire » par Christophe Larribère.
  • Pompée et les pirates, première guerre contre la terreur. Quelle nuisance antique ! Il faudra l’attaque du port d’Ostie, aux portes de Rome, pour amener à une lutte rugueuse menée par le grand Pompée contre une plaie permanente en Méditerranée qui durera finalement jusqu’au 19ème siècle… Un rappel passionnant par Eric Tréguier.
  • Ohé saboteur ! Jean-Dominique Merchet revient sur l’expérience des saboteurs lâchés en territoire occupé ou ennemi par le BCRA de la France Libre durant la seconde guerre mondiale.
  • Henri Dimpre, grand enlumineur du roman national. Dans la rubrique « Peindre la guerre » par Jean Lopez. Plus d’une génération a été marquée par ces illustrations !
  • Clausewitz (4/4), une pensée toujours d’actualité. Pour finir cette saga en quatre épisodes, Benoist Bihan se penche sur l’intérêt de la pensée de Clausewitz face aux conflits modernes et actuels. Une réflexion construite et riche, une fois de plus. Ce fut, pour moi, un vrai bonheur en quatre épisode quoique je me demande encore si la place d’un tel travail était das notre revue de vulgarisation historique ! 😉
  • La rubrique « A lire » est toujours bien riche. On regrettera la disparition depuis quelques numéros de l’analyse/interview d’un ouvrage/auteur en particulier en entrée de la rubrique.
  • La rubrique Wargames de Frank Stora est principalement consacrée au jeu No Man’s Land d’Arnauld Della Siega, chroniqueur régulier dans le magazine Vae Victis.
  • Le quizz est consacré à l’empire romain. 15/20… ouf ! Par Eric Tréguier.
  • Ach, le diable était allemand ! Ah cette rubrique loufoque et truculente de Charles Turquin, toujorus un délice ! Quelle envolée !

Guerres & Histoire n°26? Numéro d’août 2015. Un magazine des éditions Mondadori à retrouver sur Facebook.

{lang: 'fr'}

Bataille pour l’Estonie. Champs de bataille Thématique n°41.

champs-de-bataille-thematique-41-couv

 

Voici 116 pages consacrées à des opérations assez peu couvertes sur la 2ème guerre mondiale.

Le texte est signé par Jean-Philippe Liardet et Nicolat Pontic et nous propose de revisiter les opérations du III. SS-Panzer-Korps de Léningrad à Riga en passant par Narva de janvier à octobre 1944.

Sept chapitres vous sont proposés:

  • la formation du III. SS-Panzer-Korps: à la recherche d’unités d’arrêt et de contre-offensive, la réponse fut le Panzer-Korps !
  • Le Heeresgruppe Nord en danger: il s’agissait bien pour les Soviétiques de dégager Léningrad de son siège de plus de 900 jours mais le Groupe d’Armées Nord reculera sans vraiment craquer.
  • La bataille pour Narva: position d’arrêt idéal sur la rivière du même nom, Narva va constituer un môle d’arrêt et de contre-attaque
  • L’évacuation de Narva: une opération délicate mais réussie
  • L’évacuation de l’Estonie
  • Objectif Riga: Riga, la clé pour couper les unités d’Estonie et de Lettonie.
  • La poche de Courlande: utile pour empêcher des unités de combat soviétiques de se lancer à l’assaut vers l’ouest.

J’ai trouvé le texte de construction assez classique et assez germano-centré. Quelques sous-titres m’ont rappelé feu Jean Mabire: « les volontaires européens de la Waffen SS », « les SS défendent les frontières de l’Europe », « encerclés mais pas vaincus ! ». Personnellement, j’en ai plutôt souri; d’autres grinceront assurément des dents !

Comme à l’accoutumée, le texte est valorisé par force iconographie, ordres de batailles, profils et cartes en couleurs. Avec une bibliographie bien sommaire de trois ouvrages.

Champs de bataille Thématique n°41. Un magazine des éditions Conflits & Stratégie. Numéro de août 2015.

{lang: 'fr'}

L’arme du génie. De 1945 à nos jours.

Histoire & Stratégie_22

Un magnifique travail sur une arme trop peu connue.

On s’attendrait à ce qu’un tel travail apparaisse dans un ouvrage dédié au sujet et bien Christophe Lafaye nous le propose dans une revue de 100 pages: une histoire et l’état actuel de l’arme du génie en France.

Comme me l’avait laissé pressentir un premier survol, l’auteur fait un tour bien complet de la question en se focalisant régulièrement sur les évolutions de la doctrine de l’arme en fonction des réalités guerrières rencontrées sur plus de cinquante ans de conflits de basse ou de haute intensité.

Les chapitres consacrés à la période « historique » sont des analyses bien précises appuyées d’un corpus de notes bien complet et avec des interviews souvent éclairantes:

  • le génie (1930-2013): une adaptation continue à la menace
  • le génie français entre 1930 et 1945: une mutation sans précédent
  • le génie en Indochine:une action entravée (1945-1954): on en vient à penser que si la base aéroterrestre de Dien Bien Phu avait été pensée et organisée par deux bataillons de génie…
  • Le génie à l’école de la lutte anti-subversive (1954-1962) avec un focus très intéressant sur la « guerre des grottes »
  • de la guerre froide au retour des opex (1962 – 1994)
  • Le génie durant la guerre du Golfe (1990-1991)

Les quatre chapitres suivants, tout aussi intéressants, sont plus des analyses de l’évolution et de l’adaptation d’une arme certes en fonction des engagements mais aussi dans le cadre de la réduction drastique des moyens de l’armée de terre française:

  • les missions et les savoir-faire du génie: les opex (1978-2002)
  • le génie français à la veille de son engagement en Afghanistan
  • le génie en Afghanistan (2001-2012): le redécouverte de la contre-guérilla
  • conclusion: après l’Afghanistan, quel avenir pour le génie

Si on ajoute les focus réguliers consacrés à tel ou tel point, les interviews, les descriptions de matériels tout au long du fascicule, vous obtenez au final un document très riche et complet sur une arme du génie souvent trop peu présentée.

Sincèrement, ce texte est un must à posséder dans toute bonne bibliothèque consacré à la « res militaris » !

L’arme du génie de 1945 à nos jours. Un numéro 22 du trimestriel Histoire & Stratégie des éditions Areion. Juin – août 2015.

A se procurer bien évidemment dans les maisons de la presse ou chez l’éditeur, les éditions Areion.

 

{lang: 'fr'}

Mémoires sur la campagne d’Andalousie. Collectif.

Mémoires sur la campagne d'ANdalousie

Une excellente initiative des éditions Teissèdre.

Un double intérêt dans ce recueil de mémoires:

  • évoquer la bataille et la capitulation de Bailen qui ne sont guère couvertes dans l’historiographie moderne
  • rassembler les mémoires de deux des principaux protagonistes de cette affaire: les généraux Dupont et Vedel auxquelles ont été ajoutés deux textes complémentaires et utiles des capitaines Baste et Gerdy du bataillon des marins de la Garde Impériale ,présent à Bailen

Bailen est une bataille bien particulière dans la geste napoléonienne car il s’agit non seulement d’une défaite mais aussi de la capitulation, en rase campagne, d’une armée française. Ce que ne digérera jamais l’Empereur Napoléon 1er qui le fera payer cher aux protagonistes…

Les textes rassemblés sont d’autant plus utiles qu’ils apportent les « justifications pro domo » du principal fautif, Dupont, et les éléments critiques de Vedel mais aussi du capitaine Baste.

Il est dommage que les textes rassemblés n’aient été accompagnés d’une relation moderne et neutre des événements ainsi que d’une carte du théâtre des opérations car celle présente dans l’ouvrage est relative à la seule bataille de Bailen et non aux enjeux de la campagne d’Andalousie.

Un ouvrage paru à la Librairie Historique F. Teissèdre en 1998. 173 pages.

{lang: 'fr'}
Powered by WordPress | Designed by: free drupal themes | Thanks to hostgator coupons and managed hosting