Batailles & blindés n°79. Magazine.

Un numéro bien varié dont voici le sommaire:

  • La rubrique actus avec: les VBCI et les Leclerc en Estonie, l’artillerie française en Irak, le M1 Abrams, les missiles Iskander en Syrie
  • Les unités de reconnaissance du DAK. Les yeux de Rommel. Benoît Rondeau nous propose la doctrine d’emploi, les matériels et les évoluions des unités de reconnaissance de l’Afrika Korps de Rommel. En vrai expert du sujet qu’il est ! Très bien illustré.
  • Le M4 Sherman était-il un mauvais char ? Analyse tactique et stratégique du Medium Tank M4 Sherman. Par Jacques Armand. Visiblement des défauts rédhibitoires: un char moderne mais ancien, une puissance de feu inférieure, une mobilité médiocre… mais un char « stratégique »: facilité de production, un élément interarmes polyvalent, un char d’appui. Faites-vous votre opinion ! 😉
  • Les fauves du Dr. Bäke. Raids sanglants sur Oratov, janvier 1944. Sincèrement, je ne suis pas très fan des articles de Stephan Cazenave. Ça me rappelle trop les ouvrages de Heimdal ou les hors-séries Militaria de Yves Buffetaut. C’est très tactique, très unidirectionnel. J’en ai sûrement trop lu et n’en attends pas grand chose. Désolé ! Avec un courte biographie de Franz Bâke.
  • Arracourt. Victoire tactique, échec opératif ? Septembre 1944, les pointes blindées alliés foncent vers l’Allemagne.  Mais les Allemands vont contrer. Pour quel résultat du match ? Approche bien construite et très maîtrisée de Vincent Bernard. Un régal.
  • La bataille de Berry-au-Bac. Le baptême raté des chars français. Retour vers la 1ère guerre mondiale et les premiers engagements de chars français. Quand la vision de l’emploi des tacticiens de l’arme est confrontée à la vision de ceux qui commandent les grosses unités du corps de bataille. Des approches trop différentes qui vont se traduire par un échec patent, ce qui est bien expliqué par Sylvain Ferreira. Avec sources et courte bibliographie (c’est le seul article à en avoir…).
  • La9.SS-Panzer-Division Hohenstaufen face aux Alliés occidentaux. Laurent Tirone en quatre pages nous relaie le retour d’expérience de cette grande unité allemande face à la puissance de feu alliée avec les propositions d’adaptation nécessaires. Utile.

Bataille & blindés n°79. Numéro des mois de juin & juillet 2017. A retrouver sur Facebook.

{lang: 'fr'}

Les guerriers de l’ombre. Jean-Christophe Notin.

Le bureau des légendes, sur Canal+, en est à la troisième saison. C’est un franc succès et pour ma part, j’y adhère. Sur cette lancée, des ouvrages sortent sur les services secrets français, la DGSE.

Récemment, j’ai déjà traité le sujet ici.

Il revient de nouveau avec « Les guerriers de l’ombre » et ce, sous deux formes:

  • un reportage  de Canal+ réalisé par Frédéric Schoendoerffer (le fils de Pierre)
  • et, en parallèle, un ouvrage de Jean-Christophe Notin portant le même titre.

Il ne faut pas s’en étonner car l’ouvrage est constitué des verbatim de l’émission. De fait, Jean-Christophe Notin est bien à l’origine des interviews de ces anciens membres de la DGSE, à nom et à visage caché, et dont certains avaient des responsabilités importantes.

Cela me donne l’occasion de mette en valeur cet auteur atypique qu’est Jean-Christophe Notin. Auteur de plus d’une dizaine d’ouvrages, il oscille entre Histoire et Actualités avec bonheur. Au delà de la qualité et du sérieux de son travail, on perçoit la proximité développée auprès des acteurs qu’il a interrogés dans le cadre de ses travaux (Afghanistan, Côte d’Ivoire, Libye, Mali). C’est sans nul doute cela qui lui permet aujourd’hui d’avoir la confiance, et donc la parole, de professionnels peu habitués à s’épancher comme ces « guerriers de l’ombre », clandestins en pays étrangers ou en zones de guerre au service de la France.

Ne vous attendez pas à des révélations sensationnelles sur les opérations menées par les services secrets français. Ces hommes et cette femme ne parleront pas de cela et encore moins, de manière précise, de leurs savoir-faire opérationnels.

Par contre, l’ouvrage aborde bien des points de vue sur leur recrutement, leurs motivations, l’acquisition de leurs compétences, la construction de légendes, leur vie sous couverture, les échanges avec leurs agents ou leurs cibles et leur retour à une autre vie car la clandestinité épuise, leurs passions et leurs regrets…

Bref, une immersion, par touches, dans le monde du secret et de la clandestinité au service de la France.

A ne pas rater.

Les guerriers de l’ombre. Jean-Christophe Notin. Aux éditions Tallandier en juin 2017. 304 pages.

{lang: 'fr'}

2e guerre mondiale. Hors-série n°42. Magazine.

La bataille de Caen. Panzer vs tanks. Rommel – Montgomery, le duel.

Un sujet qui reste central pour la compréhension de la bataille de Normandie.

C’est Benoît Rondeau, régional de l’étape et spécialiste de la Normandie en 1944 qui traite, avec bonheur, le sujet.

Le dossier d’analyse est composé de cinq parties:

  • Jour J: Montgomery en échec devant Caen. Des conséquences sur toute la campagne. Il est clair que la pusillanimité des anglo-canadiens est à rechercher tant la chute de Caen et des ponts de l’Orne dès le premier jour aurait changé bien des aspects de la campagne.
  • La conquête de Caen. Guerre de positions et de chars. Les Allemands à la recherche d’une contre-offensive. Les Alliés à la recherche de la percée.
  • Duel de chars. Sur le front de Caen. 12.000 blindés face à face sur un front plutôt étroit. Comparaison des matériels et des doctrines d’emploi tant offensives que défensives.
  • Panzergruppe West vs British 2nd Army. Comparatif des deux grandes unités: moral, artillerie, tactiques, remplacements, supports, logistique.
  • Rommel vs Montgomery. Qui a gagné la bataille de Caen ? Master plan vs recherche de la concentration blindée.

Au final, un bon dossier très vivant tant au niveau de l’écriture que de l’iconographie.

Un magazine des éditions Mars & Clio.

Le site du magazine.

La page Facebook.

 

{lang: 'fr'}

Les seuils du Moyen-Orient. Olivier Hanne.

 

Voyage historique et géographique au carrefour des civilisations de l’Antiquité à nos jours.

Le sujet est toujours d’importance pour bien comprendre les failles actuelles du Moyen-Orient.

L’auteur nous propose un texte bien dense de plus de 500 pages appuyé par:

  • 45 cartes dans le texte et 6 schémas
  • 88 cartes dans un superbe cahier couleurs
  • une bibliographie abondante
  • un index des lieux et des peuples
  • un index des personnes, des familles et des dynasties

Si on ajoute le fait que l’auteur est agrégé et docteur en histoire , islamologue et professeurs aux Ecoles militaires de Saint-Cyr Coëtquidan, on devrait tenir là un ouvrage de fond sur le Moyen-Orient !

Lecture cet été !

Aux éditions du Rocher en mars 2017.

 

{lang: 'fr'}

DSI n°129. Magazine.

Ce magazine est vraiment une mine d’or pour comprendre la situation internationale, les enjeux de défense, les doctrines d’emploi actuelles et les matériels existants ou à venir. Le problème est qu’il est tellement dense que je ne peux raisonnablement le lire intégralement.

Dans ce numéro, j’ai particulièrement apprécié:

  • La présence française dans le Golfe est-elle payante ? Par Joseph Henrotin. Et en partenariat avec le magazine Carto du même éditeur.
  • L’Egypte et les E.A.U. en guerre en Libye. Avec les avions légers Iomax AT-820U. Par Arnaud Delalande.
  • Le Kuznetsov et le retour de la marine russe en Méditerranée. Géostratégie, forces déployées. Y a quand même des limites ! Par Alexandre Sheldon-Duplaix.
  • L’armée japonaise. Quelques articles qui se complètent sur le sujet: une réponse à l’empire du Milieu, le nouveau livre blanc japonais de la défense, les forces armées japonaises en 2017. Utile dans un contexte qui se tend…
  • Kill them all. Le bilan des pertes ennemies dans la communication militaire. Par Romain Meilcarek. Intéressante approche du sujet.
  • Peut-on envisager un blindé polyvalent ? Intérêts et limites du concept. Par Joseph Henrotin.
  • La survivabilité sur le champ de bataille. Du blindage à la robotique. Par Rémy Hémez.

DSI. Numéro 129. Mai-juin 2017.

Le site de l’éditeur.

La page Facebook.

{lang: 'fr'}

Comment j’ai infiltré la gestapo. Jean Lacipiéras.

Ouch ! Un agent de l’Armée secrète infiltré dans la Gestapo… Dangereux des deux côtés, ça…

J’ignorais complètement l’existence de ce témoignage, publié une première fois en 1949 sous un autre titre.

Le texte nous revient en 2017, intelligemment commenté par François de Lannoy aux éditions Pierre de Taillac.

Il est clair que le texte brut de 1949 mérite d’être présenté et explicité près de 80 ans plus tard tant ce texte est direct, dur et cru.

On peut le décomposer en quatre étapes:

  • infiltration et missions pour l’Armée Secrète avec la découverte « de l’intérieur » de la « police allemande » jusqu’à l’arrestation de l’auteur
  • la Libération et son lot de résistants de la dernière minute,
  • l’épuration: les règlements de compte, les procès expéditifs et les exécution sommaires,
  • la vision de l’auteur sur le parti communiste de l’après-guerre: la ligne du parti, la préparation constante de l’insurrection, les combines locales, le courage des militants mais aussi les méthodes d’endoctrinement (ah, la ligne du parti !)

Dans le style, ça m’a rappelé Paul Aussaresses et son Pour la France. Services spéciaux 1942-1954 ou encore Jean-Mathieu Boris et son Combattant de la France Libre.

En sus de l’édition de 1949 et de ses annexes, l’éditeur nous propose un court historique de la vie de Jean Lacipiéras jusqu’à son décès en 2001 à l’âge de 87 ans, une chronologie et un index.

Je ne peux que saluer, une fois encore, l’originalité, la qualité et le dynamisme des éditions Pierre de Taillac.

En mai 2017.

Le site web de l’éditeur.

 

{lang: 'fr'}

Guerres & Histoire n°37. Juin 2017. Il arrive

Comme d’habitude, un sommaire bien intéressant:

  • Le dossier central est consacré au réembarquement de Dunkerque 1940. Actualité cinématographique oblige ! 😉
  • Le pillage du Palatinat par les troupes de monsieur de Turenne et  les fameux Dragons de Noailles… Chant militaire oblige !
  • L’Empire sauvé de la faillite par la victoire d’Austerlitz ? Je m’intéresse de plus en plus à ces thèmes économiques ! Yes !

Pour le reste, c’est ci dessous:

Un magazine des éditions Mondadori.

Le magazine sur Facebook.

 

{lang: 'fr'}

Los ! n°32. Magazine

Le magazine de la guerre navale, aéro-navale et sous-marine.

Le sommaire:

  • Le retour du cuirassé ? Un sujet original bien posé quoiqu’on en connaisse la réponse ! Par Xavier Messerchmitt.
  • Okrety Podwodne. Les submersibles de la marine polonaise. Luc Vangansbeke retrace l’aventure difficile des sous-marins polonais de la seconde guerre mondiale et ce jusqu’à l’après-guerre. Classique.
  • Tirpitz vs Bismarck. Similitudes & différences. Un article très (trop ? ) technique de Patrick Toussaint. Toujours avec de bien belles vues 3D et de beaux profils couleurs.
  • Alerte rouge. 1984, les Soviétiques passent à l’attaque. 1ère partie. Une bonne idée, cette uchronie ! Comment se serait engagée la 3° guerre mondiale en cas d’attaque du Pacte de Varsovie en Europe. Par Xavier Tracol. Un régal !
  • Les drames du Cap Arcona. Le Titanic des nazis. Un ouvrage récent est sorti sur le sujet aux éditions Tallandier. J’ignorais complètement que le navire avait servi à la propagande nazie dans un film consacré au Titanic. Ce seront ensuite les navettes d’évacuation de la Poméranie et la fin d’un camp de concentration nazi embarqué sous les bombes alliés. Tragique ! Par Xavier Tracol.
  • Les combats du Z-20 Karl Galster. Saga – classique – d’un contre-torpilleur allemand. Par Xavier Cazcarra.
  • Passerelle & commandement. Tour des différents lieux de commandement sur un navire de guerre. Par Patrick Toussaint.

Numéro des mois de mai & juin 2017.

Le magazine sur Facebook.

{lang: 'fr'}

1914, la France responsable ? Bertrand Blandin. Sortie.

Un titre qui m’a accroché !

« Les gouvernements alliés et associés déclarent, et l’Allemagne reconnaît, que l’Allemagne et ses alliés sont responsables, pour les avoir causés, de toutes les pertes et de tous les dommages subis par les gouvernements alliés et leurs nationaux en conséquence de la guerre qui leur a été imposée par l’agression de l’Allemagne et de ses alliés. » Article 231 du Traité de Versailles, 28 juin 1919.

La chose semblait donc entendue. C’est donc sur le sujet de la responsabilité de la guerre que revient le professeur d’histoire à Dijon, Bertrand Blandin dont c’est, à ma connaissance, le premier ouvrage publié.

L’auteur s’est, semble-t’il, plongé dan les archives diplomatiques franco-russes pour aller dénicher un autre angle de vue qui remettrait la classe politique française et particulièrement Raymond Poincaré dans un rôle plus actif que celui du pays « victime du jeu des alliances ».

Un regard neuf sur un sujet qui semblait acquis… ça mérite d’aller y voir de plus près, non ? 😉

Aux éditions de l’Artilleur (anciennement éditions du Toucan ?).

368 pages en avril 2017. Avec annexes et bibliographie.

{lang: 'fr'}

Air Power n°5. Magazine.

Que j’aime ce magazine de passionné !

On ne rend jamais assez hommage à ces petits éditeurs qui n’ambitionnent que de faire vivre leur passion. Marc-Eric Minard est de ceux-là ! Et si vous aimez les jets de guerre, achetez son magazine !

J’ai dit !

Au sommaire de ce numéro 5:

  • Armée de l’Air 1967, retour vers le futur ! Retour il y a cinquante ans sur une jeune dame qui venait justement de fêter ses 50 ans en 1967: l’armée de l’Air française ! Révision de l’arme et de son organisation: unités, avions, insignes… Y avait bien du volume et du monde à l’époque… Autre temps. Par Marc-Eric Minard.
  • La Patrouille Suisse. Entre beauté et précision. Origines, organisation, spécificités de cette unité de représentation nationale ! Et dieu que ces F-5E Tiger II restent beaux ! Par Rogier Westerhuis.
  • Quand la France aidait l’Irak contre l’Iran Confidences d’un pilote… 1ère partie. Christophe Gasztych nous propose un sujet original et intéressant: le témoignage d’un pilote irakien formé en France et déployé durant la guerre Iran-Irak sur Mirage F1. Original, je vous ai dit ! 😉
  • En vol avec les Couteau Delta ! Les nouveaux ambassadeurs. Il n’y a pas que la Patrouille de France présente lors de meetings aériens. Découvrez les Ramex Delta en Mirage 2000N. Original ici aussi. Par Marc-Eric Minard.
  • L’enfer au paradis ! Guerre à Ceylan. Exotisme avec la force aérienne du Sri Lanka de ses origines aux années 80. Par Adrien Fontanellaz.
  • Guerre en mer du Nord ! Frisian Flag et Eart 2017. Y a des moments qui ont des relents de guerre froide.. En fait, les exercices aériens actuels nous y font sérieusement penser… Par Joris Van Boven.
  • Le dragon s’éveille. La force aérienne chinoise. 1ère partie. Un article de Andreas Rupprecht. Origine, évolutions, organisation et défis de l’aviation militaire chinoise. De bien beaux clichés. Top !
  • Le QF-4 tire sa révérence. 58 ans d’histoire s’achèvent… Quand y en a plus, y en a encore… Je parle du F-4 Phantom mais dans sa version avion-cible. Curieux, intéressant … et avec un pincement au coeur… Toute une époque qui s’achève… Par Erik Roelofs. Bien beaux clichés ici aussi.

Bref, vous avez compris. J’aime ce magazine. Soutenez-le ! 😉

Air Power n°5. Magazine des mois de Mai & juin 2017. A retrouver sur Facebook.

 

{lang: 'fr'}
Powered by WordPress | Designed by: free drupal themes | Thanks to hostgator coupons and managed hosting