Disparition de Max Gallo.

Sans être un historien « en profondeur », Max Gallo fut un magnifique conteur de l’Histoire et particulièrement de l’Histoire de France et de ses grands hommes.

Je regrette toujours de voir partir les « belles plumes » et ce bourreau de travail en fut une !

In memoriam !

PS: je vous conseille ses mémoires: L’oubli est la ruse du diable.

{lang: 'fr'}

L’empire des polices. Jacques-Olivier Boudon.

L’empereur Napoléon 1er n’était pas seulement un stratège militaire de premier plan, il accordé aussi une grand importance à l’espionnage et à sa police.

C’est ce dernier thème que nous propose Jacques-Olivier Boudon, professeur d’histoire à Paris-Sorbonne dont je n’ai jamais lu un ouvrage jusqu’ici. Il en a quand même commis de nombreux consacrés à l’Empire… Honte à moi ! 😉

Dans le cadre des opérations de police, on notera l’importance de la gendarmerie impériale !

Ce sera une de mes lectures de vacances !

En 336 pages avec sources et bibliographie. Aux éditions Vuibert en février 2017 !

{lang: 'fr'}

Dépêches du Vietnam. John Steinbeck. Chez Tempus – Perrin.

Ecrits du crépuscule d’un grand auteur américain !

Dernières dépêches d’un grand-reporter mais aussi d’un « monstre sacré » de la littérature américaine. Mais qu’est donc allé faire l’auteur des « raisins de la colère » dans les guerres du Sud-Est asiatique ?

Ami de Lyndon Johnson, il y est allé tant pour soutenir l’effort de guerre des USA en guerre que pour y retrouver l’un de ses fils engagé dans le conflit. Il n’y est pas allé seul car il était accompagné de sa dernière épouse.

Chaque dépêche est assez courte et couvre bien des thèmes politiques, stratégiques, tactiques, des impressions de voyage.  On appréciera l’acuité de l’auteur sur bien des sujets et particulièrement sur la guerre en elle-même. Tout cela écrit dans un langage fluide et compréhensible par tout un chacun. N’oublions pas qu’il s’adressait au « grand public » américain. Bon, il y a eu quelques coquilles de traduction dont les mines « claymore » transformées en « mines d’argile »… J’en ai bien ri ! 😉

Beaucoup n’ont pas compris l’engagement de l’auteur derrière les autorités américaines de l’époque. L’auteur s’en explique plutôt bien. Les Américains ont perdu la guerre mais les Vietnamiens l’ont-ils gagnée ?

 

Une bonne lecture pour les vacances !

Avec préface, introduction et épilogue en 320 pages aux éditions Tempus.

{lang: 'fr'}

Vae Vistis n°134. Magazine. Wargame.

Un numéro qui manque d’hexagones !

Au sommaire:

  • Nouveautés hexagones: six productions dont du bien lourd: Operation Mercury (GMY Games) et Saipan: the bloody rock (Compass Games).
  • Pericles – the Peopponesian Wars. Les rouages de la Cité-Etat. Il fallait tout le talent et l’expertise de Frédéric Bey pour expliquer un jeu très précis de Mark Hermann sur la guerre entre les Cités-Etats de la Grèce Antique.  Quel travail d’orfèvre pour faire comprendre la montée aux extrêmes des cités de l’Attique et du Péloponnèse ! Pas dans mon scope mais réellement impressionnant.
  • Race to the Sea 1914. Les dés ne sont pas jetés. La guerre 14 à grande échelle. Pas trop ma tasse de thé non plus mais Arnauld Della Siega (et non Della Sierra…) m’a quand même bien accroché dans la lecture !
  • Bloody Dawns: the Iran-Iraq War. Une longue guerre d’attrition ? Un petit jeu avec carte à points et cartes à jouer. Logiquement pas fans mon scope non plus mais… le sujet m’intéresse et en plus il est le fruit du travail de Pierre Razoux, auteur d’ouvrages bien appréciés sur le blog Bir-Hacheim ! Un article bien foutu de Patrick Ruestchmann. A suivre de près !
  • ’65. Dans l’enfer de la jungle. Du tactique et du beau consacré à la guerre du Vietnam par le toujours actif Mark H. Walker… J’en étais resté pour ma part à son Lock’n’Load: Forgotten Heroes ! Ça ressemble d’ailleurs pas mal à ce dernier avec un scénario Vay Vay en sus ! Par Sylvain Ferreira.
  • Drouet d’Erlon à Waterloo. Les hexagones au service de l’histoire. Episode 1. Certes, y a des hexagones  mais un seul pour aller de Charleroi à Beuxelles, c’est trop peu pour moi. Et je ne parle pas des armées de 1815 en quelques pions. Bref, commencer par Nations in Arms de Compass Press pour un sujet original, ça ne m’a pas vraiment accroché. Par Jérôme Ligot.
  • La betaille de Neerwinden. La revanche autrichienne, 18 mars 1793. Dumouriez à la peine… J’ai bien aimé cet article historique de Matthieu Dangla.
  • Debrecen 1944. Mêlée confuse sur le route de Budapest. L’article historique qui sort avec le jeu hors-série édité en parallèle. Du classique par Philippe Naud.
  • Le temps des As en 3D. Tutoriel de création des avions. Par Olivier Villou. Je zappe.
  • Les notes de conception de Neerwinden par Matthieu Dangla. Toujours bien appréciables !
  • Salute 2017. Toujours aussi incontournable. Un court reportage en une page de Nicolas Stratigos à la Mecque du wargame britannique ! Ça fait une dizaine d’années que j’y suis pas allé… Séquence nostalgie !
  • Aetius & Arthur. Supplément Saga pour jouer l’ère des invasions barbares. Je zappe mais belles figurines. Par Grégory Berva.
  • Castors, plumes et écrevisses. La « petite guerre » au pays des Castors. Jean Renault. Je zappe.
  • De Savannah à Charleston. Initiation à la guerre de Sécession.  A bit strange, ce décor de fond. Je zappe.
  • Premier Empire. Le retour du jeu d’histoire. Règle de jeu Empire pour simuler de deux divisions à un corps d’armée. Par Laurent Mariette.
  • Jemappes et Neerwinden. Heurs et malheurs de Dumouriez. Scénarios figs par Franck Fiat.
  • Tanks. Duels à l’est ! De l’escarmouche blindée ! C’est court, rapide et avec des figurines ! Par Jean-Philippe Imbach.
  • Les nouveautés Ken Trotman. Guerre de 1866 et uniformes au menu ! Par Jean-Phlippe Imbach.
  • Revue des revues. Par JPI.
  • Bibliothèque stratégique. Par Bey/Imbach et Naud. Les sorties éditeurs que ce soit en français ou en anglais. Toujours utile !
  • Nouveautés règles. Pas un Vae Victis sans cette rubrique et depuis le début ! Par JPI.
  • Nouveautés Figurines.

Bref, un numéro classique qui ne m’a pas très motivé. Ça manquait de bons jeux opérationnels avec hexagones, selon moi ! Mais bon, on aura bientôt Operation Mercury & Saipan: the bloody rock ! 😉

Vae Victis n°134. Un magazine des éditions Cérigo. Le site web. La page Facebook.

 

 

{lang: 'fr'}

Guerres & Histoire Hors-série n°2. Magazine.

Bien dans l’esprit du magazine bimestriel, ce hors-série vise à faire parler de la guerre des anciens combattants avant que leur expérience ne disparaisse définitivement… 12 témoigages exclusifs !

Sous peu dans vos kiosques !

{lang: 'fr'}

Guerres & Histoire n°37. Magazine.

 

Toujours un plaisir que ce magazine dédié à l’histoire militaire !

En raison de l’actualité cinématographique, le dossier central est consacré à l’opération Dynamo, le « miracle de Dunkerque » et il y a des choses à dire là dessus. La rédaction du magazine le fait en cinq bons articles:

  • Dunkerque, le miracle de la défaite. Par Pierre Grumberg. Rembarquer près de 400.000 hommes en plein milieu d’un désastre militaire sans précédent, ça tient clairement du miracle ! Avec une belle chronologie.
  • L’évacuation de la BEF n’a rien d’une trahison. Le professeur Martin Alexander vient contre-argumenter cette idée que j’ai toujours trouvée saugrenue d’une prétendue trahison britannique. Il fallait préserver le corps de bataille de Sa Majesté et rembarquer aussi des forces françaises pour la poursuite de la guerre !
  • Pourquoi Hitler a-t-il laissé échappé la victoire ? Ici aussi, on a une prise de recul sur l’arrêt des troupes allemandes. Par Jean Lopez en personne ! 😉
  • La guerre a-telle été gagnée à Dunkerque ? Bon, là c’est un peu abrupt ! Mais il est clair que la bataille d’Angleterre et la suite des opérations auraient été bien remises en question sans le rembarquement britannique… Par Nicolas Aubin.
  • « J’ai été un des derniers à quitter La Panne. » C’est la rubrique « Interview » d’un sapeur anglais de Louvain près de Bruxelles à La Panne sur la côte flamande. Quelle retraite !

Ah oui, la bande annonce du film sur Allo Ciné.

Les autres articles !

  • Images prohibées, défense de regarder ! Des photos couvertes par la censure militaire. Secrets, armements nouveaux, moral aux armées et à l’arrière. Toutes les causes furent bonnes pour censurer certains clichés photographiques. Par Jean Lopez.
  • Après la Konarmiya, le rideau tombe sur la cavalerie. Laurent Henninger nous relate la saga des cavaliers « rouges » de la guerre civile russe jusqu’à la seconde guerre mondiale. Une mise en perspective intelligente avec un portrait tout en nuances de Boudienny !
  • Palatinat, la terre brûlée par le Roi-Soleil. Vous vous souvenez de la chanson « Les dragons de Noailles » ? « Ils ont incendié Coblentz, Les fiers dragons de Noailles, Et pillé le Palatinat. » A une époque si policée, on pensait qu’une opération « terre brûlée » d’une telle ampleur, en Europe, ne pouvait avoir lieu. Un tel « crime de guerre », avant la lettre, marqua les esprits du temps mais encore durant plusieurs siècles. Faits, motivations et impacts. Par Jean-Philippe Cénat.
  • Siège de Jérusalem: vérité ou mensonge biblique ? Eric Tréguier à la recherche de la vérité et de la légende pour un événement de près de trente siècles ! Du fond et de la démarche historique !
  • SR-71: l’archange invulnérable de la CIA. Tout simplement passionnant ! Par Benoist Bihan.
  • Le pickelhaube, fleuron d’une technologie de pointe. Comment, en une page, décrypter un objet militaire tellement représentatif de l’Allemagne wilheminienne ! Par Jean Lopez.
  • Du Guesclin, le héros qui a restauré les Valois. Ici aussi, il faut dépasser les légendes et aller à la rencontre de l’homme d’exception que fut Du Guesclin ! Par Thierry Lassabatère. Avec de magnifiques illustrations de la fin du XIX° siècle.
  • Quand la victoire d’Austerlitz sauve l’Empire de la faillite. Voyage au coeur des difficultés financières de l’Empire naissant. Avec un guide de qualité en la personne de Stéphane Béraud, qu’on aurait plus attendu sur les aspects stratégiques et tactiques de l’Empire !
  • La rubrique « A lire » toujours aussi dense et intéressante. Jean-Claude Delhez a toujours la dent dure !
  • Le quiz est consacré aux chars. Par Jean Lopez. 18/20 !
  • Nos cousins disparus. Charles Turquin est à la recherche des Néandertaliens ! Toujours aussi savoureux !

Du bon, encore et encore !

Guerres & Histoire n°37. Numéro de juin 2017. Un magazine des éditions Mondadori France. Le magazine sur Facebook.

 

 

 

{lang: 'fr'}

Batailles & blindés n°79. Magazine.

Un numéro bien varié dont voici le sommaire:

  • La rubrique actus avec: les VBCI et les Leclerc en Estonie, l’artillerie française en Irak, le M1 Abrams, les missiles Iskander en Syrie
  • Les unités de reconnaissance du DAK. Les yeux de Rommel. Benoît Rondeau nous propose la doctrine d’emploi, les matériels et les évoluions des unités de reconnaissance de l’Afrika Korps de Rommel. En vrai expert du sujet qu’il est ! Très bien illustré.
  • Le M4 Sherman était-il un mauvais char ? Analyse tactique et stratégique du Medium Tank M4 Sherman. Par Jacques Armand. Visiblement des défauts rédhibitoires: un char moderne mais ancien, une puissance de feu inférieure, une mobilité médiocre… mais un char « stratégique »: facilité de production, un élément interarmes polyvalent, un char d’appui. Faites-vous votre opinion ! 😉
  • Les fauves du Dr. Bäke. Raids sanglants sur Oratov, janvier 1944. Sincèrement, je ne suis pas très fan des articles de Stephan Cazenave. Ça me rappelle trop les ouvrages de Heimdal ou les hors-séries Militaria de Yves Buffetaut. C’est très tactique, très unidirectionnel. J’en ai sûrement trop lu et n’en attends pas grand chose. Désolé ! Avec un courte biographie de Franz Bâke.
  • Arracourt. Victoire tactique, échec opératif ? Septembre 1944, les pointes blindées alliés foncent vers l’Allemagne.  Mais les Allemands vont contrer. Pour quel résultat du match ? Approche bien construite et très maîtrisée de Vincent Bernard. Un régal.
  • La bataille de Berry-au-Bac. Le baptême raté des chars français. Retour vers la 1ère guerre mondiale et les premiers engagements de chars français. Quand la vision de l’emploi des tacticiens de l’arme est confrontée à la vision de ceux qui commandent les grosses unités du corps de bataille. Des approches trop différentes qui vont se traduire par un échec patent, ce qui est bien expliqué par Sylvain Ferreira. Avec sources et courte bibliographie (c’est le seul article à en avoir…).
  • La9.SS-Panzer-Division Hohenstaufen face aux Alliés occidentaux. Laurent Tirone en quatre pages nous relaie le retour d’expérience de cette grande unité allemande face à la puissance de feu alliée avec les propositions d’adaptation nécessaires. Utile.

Bataille & blindés n°79. Numéro des mois de juin & juillet 2017. A retrouver sur Facebook.

{lang: 'fr'}

Les guerriers de l’ombre. Jean-Christophe Notin.

Le bureau des légendes, sur Canal+, en est à la troisième saison. C’est un franc succès et pour ma part, j’y adhère. Sur cette lancée, des ouvrages sortent sur les services secrets français, la DGSE.

Récemment, j’ai déjà traité le sujet ici.

Il revient de nouveau avec « Les guerriers de l’ombre » et ce, sous deux formes:

  • un reportage  de Canal+ réalisé par Frédéric Schoendoerffer (le fils de Pierre)
  • et, en parallèle, un ouvrage de Jean-Christophe Notin portant le même titre.

Il ne faut pas s’en étonner car l’ouvrage est constitué des verbatim de l’émission. De fait, Jean-Christophe Notin est bien à l’origine des interviews de ces anciens membres de la DGSE, à nom et à visage caché, et dont certains avaient des responsabilités importantes.

Cela me donne l’occasion de mette en valeur cet auteur atypique qu’est Jean-Christophe Notin. Auteur de plus d’une dizaine d’ouvrages, il oscille entre Histoire et Actualités avec bonheur. Au delà de la qualité et du sérieux de son travail, on perçoit la proximité développée auprès des acteurs qu’il a interrogés dans le cadre de ses travaux (Afghanistan, Côte d’Ivoire, Libye, Mali). C’est sans nul doute cela qui lui permet aujourd’hui d’avoir la confiance, et donc la parole, de professionnels peu habitués à s’épancher comme ces « guerriers de l’ombre », clandestins en pays étrangers ou en zones de guerre au service de la France.

Ne vous attendez pas à des révélations sensationnelles sur les opérations menées par les services secrets français. Ces hommes et cette femme ne parleront pas de cela et encore moins, de manière précise, de leurs savoir-faire opérationnels.

Par contre, l’ouvrage aborde bien des points de vue sur leur recrutement, leurs motivations, l’acquisition de leurs compétences, la construction de légendes, leur vie sous couverture, les échanges avec leurs agents ou leurs cibles et leur retour à une autre vie car la clandestinité épuise, leurs passions et leurs regrets…

Bref, une immersion, par touches, dans le monde du secret et de la clandestinité au service de la France.

A ne pas rater.

Les guerriers de l’ombre. Jean-Christophe Notin. Aux éditions Tallandier en juin 2017. 304 pages.

{lang: 'fr'}

2e guerre mondiale. Hors-série n°42. Magazine.

La bataille de Caen. Panzer vs tanks. Rommel – Montgomery, le duel.

Un sujet qui reste central pour la compréhension de la bataille de Normandie.

C’est Benoît Rondeau, régional de l’étape et spécialiste de la Normandie en 1944 qui traite, avec bonheur, le sujet.

Le dossier d’analyse est composé de cinq parties:

  • Jour J: Montgomery en échec devant Caen. Des conséquences sur toute la campagne. Il est clair que la pusillanimité des anglo-canadiens est à rechercher tant la chute de Caen et des ponts de l’Orne dès le premier jour aurait changé bien des aspects de la campagne.
  • La conquête de Caen. Guerre de positions et de chars. Les Allemands à la recherche d’une contre-offensive. Les Alliés à la recherche de la percée.
  • Duel de chars. Sur le front de Caen. 12.000 blindés face à face sur un front plutôt étroit. Comparaison des matériels et des doctrines d’emploi tant offensives que défensives.
  • Panzergruppe West vs British 2nd Army. Comparatif des deux grandes unités: moral, artillerie, tactiques, remplacements, supports, logistique.
  • Rommel vs Montgomery. Qui a gagné la bataille de Caen ? Master plan vs recherche de la concentration blindée.

Au final, un bon dossier très vivant tant au niveau de l’écriture que de l’iconographie.

Un magazine des éditions Mars & Clio.

Le site du magazine.

La page Facebook.

 

{lang: 'fr'}

Les seuils du Moyen-Orient. Olivier Hanne.

 

Voyage historique et géographique au carrefour des civilisations de l’Antiquité à nos jours.

Le sujet est toujours d’importance pour bien comprendre les failles actuelles du Moyen-Orient.

L’auteur nous propose un texte bien dense de plus de 500 pages appuyé par:

  • 45 cartes dans le texte et 6 schémas
  • 88 cartes dans un superbe cahier couleurs
  • une bibliographie abondante
  • un index des lieux et des peuples
  • un index des personnes, des familles et des dynasties

Si on ajoute le fait que l’auteur est agrégé et docteur en histoire , islamologue et professeurs aux Ecoles militaires de Saint-Cyr Coëtquidan, on devrait tenir là un ouvrage de fond sur le Moyen-Orient !

Lecture cet été !

Aux éditions du Rocher en mars 2017.

 

{lang: 'fr'}
Powered by WordPress | Designed by: free drupal themes | Thanks to hostgator coupons and managed hosting