Ligne de front n°65. Magazine.

Un numéro intéressant et bien varié !

Le sommaire:

  • Joukov, le fossoyeur de la Wehrmacht. Une bonne synthèse en 14 pages de la carrière du stratège soviétique. Par Nicolas Anderbegani. Pour aller plus loin, je vous recommande évidemment la magnifique biographie que lui ont consacré Jean Lopez et Lasha Otkhmezuri.
  • L’impossible alliée. Quel camp pour la Turquie et son armée ? Un sujet bien intéressant sur les enjeux géostratégiques et militaires autour de la Turquie durant la 2e guerre mondiale: y va-t’elle ou non ? Et de quel côté pencher ? Une belle enquête à ne pas manquer menée par Vincent Bernard !
  • Tiger en Tunisie ! Le baptême de feu de la Tiger-Abteilung 501. Du classique sur l’engagement prématuré et sur un terrain peu adapté des premiers Tiger. Du « déjà connu » mais qui se laisse lire agréablement ! En plus, c’est signé Yannis Kadari qui nous rappelle, à cette occasion, qu’il n’est pas seulement entrepreneur ! 😉 Très belle iconographie et beaux profils couleur.
  • Opération « Anthropoid ». L’assassinat de Reinhard Heydrich. Personnage antipathique s’il en est, le bonhomme n’était guère prudent et les agents du SOE ne vont pas le rater. Préparation, déroulement et conséquence de l’opération. Licence to kill ! Par Nicolas Anderbegani.
  • Duce contre Négus. Comment l’Italie vainquit l’Ethiopie. Un article de référence sur un sujet rarement couvert. De la dimension géostratégique (et des deux côtés) aux opérations militaires. Du très bon David Zambon !
  • La poche « Kamenets-Podolsky », le dernier succès de Manstein. Je dois en avoir assez du front de l’est. J’ai plutôt zappé… Par Sylvain Ferreira.
  • Une présentation d’un jeu à caractère historique « Escape from Colditz » A renouveler ! 😉
  • Une belle rubrique « Actualité du livre » en quatre pages !

Au final, un très bon numéro de Ligne de Front !

Ligne de front n°65. magazine des mois de janvier & février 2017. Un magazine des éditions Caraktère.

 

{lang: 'fr'}

La guerre civile russe (1917-1922). Alexandre Jevakhoff

Un ouvrage intéressant à vous signaler: un beau pavé de près de 700 pages consacré à la guerre civile russe.

L’auteur en est Alexandre Jevakhoff, auteur de quelques ouvrages sur la Russie et sur Mustapha Kémal, non lus jusqu’ici pour ma part.

Cet événement majeur du 20e siècle a finalement été assez peu couvert en langue française. Cent ans après les événements, une étude d’une telle ampleur semble faire oeuvre utile. Je vous en dirai plus après lecture !

Avec trois cartes hors-texte, de nombreuses notes de bas de page, une bibliographie dense, un index et un cahier photos n/b hors-texte.

Aux éditions Perrin en janvier 2017.

{lang: 'fr'}

Batailles & blindés. Hors-série n°31. Magazine. Les régiments blindés de la SS-Panzerwaffe.

Une thématique pointue mais déjà bien connue par ailleurs.

J’ai mis du temps à traiter ce hors-série du magazine Batailles & Blindés. Un goût de déjà lu.

La transformation en panzer-divisionen des unités phares de la Waffen-SS n’était pas gagnée d’avance. L’auteur, Stéphan Cazenave, revient sur la genèse de cette évolution au cours du conflit avec, évidemment, les profils de personnages clés tels que Hausser, Dietrich ou Eicke et en se concentrant exclusivement sur les régiments blindés de ces divisions.

S’ensuivent des monographies précises et chronologiques du « poing blindé » des Leibstandarte, Das Reich et Totenkopf, les trois unités  emblématiques de l’Ordre noir. C’est sérieux, magnifiquement illustré (mention spéciale aux profils de M. Filipiuk) avec récipiendaires de hautes décorations, numérotation tactique des panzer, liste de grades et leurs abréviations.

Pour les passionnés.

Batailles & blindés hors-série n°31. Numéro des mois de septembre & octobre 2016. Un magazine des éditions Caraktère à retrouver sur Facebook.

{lang: 'fr'}

Reportages de guerre n°20. Magazine.

Je viens de découvrir ce magazine consacré lui aussi à la « res militaris ». Son nom, « Reportages de guerre » laisse penser que la photo va jouer un rôle essentiel dans ce magazine. On peut aussi prévoir que le texte va se présenter sous un angle journalistique. C’est dans cet esprit que je découvre un premier titre de l’éditeur Régi’Arm.

Découvrons donc le sommaire de ce numéro 20:

  • Le XLVe CAF et la 2e DI polonaise passent en Suisse. Juin 1940, des unités du corps de bataille à l’est vont devoir passer en Suisse devant la poussée allemande. Contexte et photos originaux. Le texte est un peu en retrait par rapport à ce qu’on a l’habitude de trouver chez les éditions Caraktère par exemple.  Laurent Demouzon et Jean-Yves Mary.
  • Lt- colonel Jeanpierre, dernières opérations. Un reportage consacré à une légende de la Légion Etrangère et des paras. Ici aussi un texte très centré sur le bilan des dernières opérations du régiment de Jeanpierre, le 1er REP mais aussi sur la personnalité du lieutenant-colonel. Sources secondaires. Par Maurice Navière.
  • Panzerknacker: des hommes contre des chars. Au plus la guerre avançait, au plus la lutte antichar descendait au niveau des unités de base et des fantassins… Charge creuse, panzerfaust, panzerschreck et grenade antichar au menu.Par Paul Vialatte.
  • Sur la piste des armes secrètes allemandes. Un sujet bien à la mode en ce moment (voir les deux derniers hors-séries de 2e Guerre Mondiale). Beau reportage photographique soutenu par un texte présentant quelques projets dont certains bien farfelus. Par Philippe Bourgoin.
  • La Légion Etrangère dans la tourmente. Les combats du Levant. 13e DBLE versus 6e REI. Combats entre frères d’armes dans des camps opposés. Une déchirure qui laissa des traces. Un texte de Philippe Sardot.
  • Les troupes de choc du général Kornilov. En pleine guerre civile russe. Un sujet original, rare et bien illustré. Un texte de Pascal de Romanovsky.
  • Zeppelins: l’odyssée du L 49. Le cadre: les raids de Zeppelins sur l’Angleterre durant la 1ère guerre mondiale. Un appareil endommagé qui va finir par atterrir en France. Une illustration intéressante sur les faiblesses de l’arme. Par Jean-Jacques Durin.
  • Le 6e Régiment de Parachutistes Coloniaux au Maroc. De la Médina au Rif. Ici aussi, un sujet bien mené sur une unité constituée sur le tas et sur le tard avec de nombreux soldats africains. Régiment né au Maroc qui y restera jusqu’à l’indépendance du pays, il rejoindra ensuite l’Algérie. Texte de Max Bruschi.

Bon au final , un magazine aux textes courts à l’iconographie surabondante tout comme dans les autres magazines usuels d’histoire militaire. Pour un 84 pages, on peut noter deux points: un grammage de papier plus élevé et un prix qui ne l’est pas moins: 7,50€ le numéro. Je ne connaissais aucun des auteurs.

Donc un magazine qui vise des lecteurs moins à croc aux textes sur des sujets souvent choisis pour leur originalité avec une iconographie rare et donc potentiellement recherchée.

A voir si cet avis se confirme à la lecture d’un autre numéro de ce trimestriel !

Reportages de guerre n°20.  Un magazine des éditions Régi’Arm. Numéro des mois de janvier, février & mars 2017.

 

{lang: 'fr'}

La France espionne le monde (1914-1919). Jean-Claude Delhez.

Beaucoup d’entre nous ont connu Jean-Claude Delhez au travers du magazine Guerres & Histoire. Il a particulièrement marqué l’historiographie récente au travers de quatre ouvrages publiés aux éditions Economica: tous concernaient l’histoire militaire et tout particulièrement la 1ère guerre mondiale.

L’auteur s’attaque ici à un sujet différent et toujours bien difficile à traiter sur le plan historique: le renseignement et sa dimension la plus délicate, l’action d’écouter et de briser les codes de l’ennemi. La difficulté à traiter le sujet vient souvent qu’il s’agit d’une activité par définition secrète, peu sourcée et dont les acteurs n’ont pas vocation à s’épancher…

C’est dire tout l’intérêt du texte de Jean-Claude Delhez qui a mené une véritable enquête pour nous restituer l’histoire de « briseurs de codes » français durant la Grande Guerre.

L’ouvrage démarre sur les explications techniques préalables nécessaires pour comprendre les activités concernées. On comprend également toute l’importance prise par les écoutes radiophoniques. De beaux chapitres sont consacrés à l’organisation des différents services, complémentaires et parfois concurrents. Les rapports aux services étrangers sont également évoqués et l’organisation des services ennemis détaillée.

Les opérations menées sont présentées dans des chapitres assez courts qui donnent parfois une impression de juxtaposition plutôt que celle d’une analyse structurée et rigoureuse. Il n’empêche que le texte fourmille d’informations et de faits précieux, peu, pas ou mal connus…

Une bonne moitié de l’ouvrage est consacrée aux opérations d’espionnage et de contre espionnage en Espagne et au Maroc. Sincèrement, je trouve que cette partie aurait pu constituer un livre différent car on s’éloigne sensiblement du sujet initié dans la première partie. Mais bon, l’auteur est un conteur qu’on suit avec plaisir !

Au final, une belle somme consacrée au renseignement durant la 1ère guerre mondiale.

Aux éditions Economica dans la collection « Campagnes & stratégies ». 384 pages avec sources & bibliographie. En mai 2014.

Sur le site de l’éditeur.

La page Facebook de l’éditeur.

 

 

{lang: 'fr'}

Vae Victis n°131.

Ce numéro de janvier et février 2017 porte le numéro 131. Ça veut quand même dire que le magazine francophone du wargame se rapproche tout doucement de sa 22ème année. Et ben, faut dire que ce n’est pas si courant que ça dans la presse spécialisée ! Sans aucun doute, cela est dû à la stabilité (et à la longévité) d’un lectorat peu nombreux mais passionné !

Allons y, ouvrons ce numéro 131 !

  • Nouveautés hexagones. 7 occurrences dont un Marengo, très original, par Joël Cambre chez Wargame Process Edition. Des idées innovantes au service du hobby !
  • Labyrinth: the awakening 2010. Depuis le printemps arabe. Bon, enfin, le printemps, c’est vite dit… Ce jeu a vraiment marqué une étape majeure de notre discipline. Dommage que je n’ai pas eu le temps de l’y pencher ! Si la guerre froide a marqué ma vie, le Moyen-Orient le marque aussi… Par l’excellent Patrick Ruestchmann.
  • Une position magnifique. Mars-la-Tour, 16 août 1870. La guerre de 1870 semble revenir sur nos tables.  Bon, Philippe Hardy ne semble pas convaincu du choix de la bataille simulée par le système. Si on ajoute à ça, une carte et des pions pas folichons. Je passerai mon tour !
  • Conflict of Heroes: Guadalcanal. Les héros du Pacifique. Là, Pascal Toupy me tente plus même si le tactique n’est pas ma tasse de thé mais quand même, Guadalcanal ça vaut le détour non ? Ça nous rappelle « La ligne rouge » ou encore l’excellent « Band of brothers: the Pacific ».  Et bon, là les composants semblent bien magnifiques ! Bon, bon, bon !
  • Wars of Napoleon. Les campagnes de l’Empereur. Du napoléonien informatique par Vincent Gérard. Je passe.
  • The lamps are going out. La der des ders ?  Stratégique à zones + card-driven. Pas trop pour moi mais Arnauld Della Siega m’a intéressé !
  • Mare Nostrum. Lutte épique en Méditerranée. Jeu de civilisation. Je passe. Par Dominique Sanches.
  • Old School Tactical, vol. 1/. Le front de l’est pour tous. Derrière ce titre à la fois énigmatique et accrocheur se cache un nouveau jeu de simulation tactique. Sylvain Ferreira s’enthousiasme sur ce n-ième jeu tactique. Ça fait plutôt plaisir à voir  mais bon de là à lancer « Vox populi, vox dei »… 😉 Avec scénario comme pour le sempiternel ASL !
  • Victory or death. 30 années de guerre en deux heures de jeu. La guerre du Péloponnèse avec cartes et petits pions plastique. Fallait que ça soit Frédéric Bey pour que je m’attarde sur cet article ! Sur le fond, je passe !
  • Auftragstaktik. Observer, agir… sur le Chir en 1942. Une nouvelle sortie dans la série Standard Combat Series attire toujours mon oeil, d’autant plus que j’ai acheté le jeu ! 😉 De la hauteur de vue, de la mise en perspective de l’opus dans la série, les points forts et points faibles du système par rapport à la situation simulée. Bref, un article comme je les aime. Merci à Marc Guénette !
  • Brexit (no comment…): un scénario ASL consacré aux commandos lors de l’opération Jubilée de 1942. Et c’est signé ? 😉
  • Opération Cauldron 1942. L’empire contre-attaque ! (font fort actuellement chez VayVay…): Il s’agit de l’article historique de Philippe Hardy qui accompagne le jeu en encart sur l’opération commando associée à l’attaque de Dieppe en août 1942. Clair sur les spécificités et l’emploi d’unités commandos pour l’opération planifiée. 6 bonnes pages.
  • La campagne de 1800 en Allemagne. La longue marche sur Vienne du général Moreau. Il s’agit ici de l’article associé au jeu trimestriel sorti en parallèle du magazine. C’est Frédéric Bey, spécialiste de l’Empire, qui nous propose son analyse précise du contexte de 1800 en Allemagne. C’est clair que le général Moreau ne sort pas grandi de cet article ! Bien structuré et vivant.
  • Les notes de conception de Dieppe 1942. Par Philippe Hardy. Toujours utile !
  • La Bicoque 1522. Drôle de nom pour une bataille. Contexte stratégique, opérationnel et déroulement tactique. Bien complet et bine illustré. Par Ludovic Boussin. DOit y avoir une coquille dans l’ordre de bataille des lansquenets de Frundsberg: 45.000 ? Vous êtes sûrs ? 😉
  • De la sueur et des rames. (Vay Vay !). Règles navales XVe – XVIIe siècles.  C’est joli mais je zappe !
  • La bataille de Camerone. Une règle anglaise pour un fait d’armes français. Ah, Camerone ! La Légion ! Bon avec des figurines et une règles Osprey. Par Grégory Silva. Je passe.
  • Team Yankee. La troisième guerre pour de faux. Ah, cette bonne vieille guerre froide ! Ça me rappelle le bouquin du général Hackett ou les thrillers de Tom Clancy ! Toute ma jeunesse ! Une règle figurines par Jean-Philippe Imbach. Belles figurines !
  • La revue des revues. Figurines. Par JPI. Je passe.
  • Bibliothèque stratégique. Par Frédéric Bey, Jean-Philippe Imbach et Philippe Naud. Toujours utile et appréciée…
  • Nouveautés règles. Par JPI. Je passe mais je salue le travail régulier et sérieux de l’auteur depuis le début ! Un vrai bénédictin ! Bon, en même temps, faudra bien que je ressorte mes figurines un jour ! J’en étais resté à la WRG 7th et Empire IV ! 😉
  • Nouveautés figurines. Je zappe.

Vae Victis n°131. Janvier & Février 2017. A retrouver sur Facebook.

{lang: 'fr'}

2e guerre mondiale. Hors-série n°41. Magazine.

Bon, j’ai pris du retard sur les revues avec les fêtes…

Ce numéro est la suite de celui sorti durant l’été, le HS n° 40. Il couvre la Kriegsmarine, les panzers, l’artillerie et les armes d’infanterie. Le texte est toujours signé Nicolas Pontic, rédacteur en chef de la revue.

Pour la marine, on comprend les choix réalisés par les Allemands pour compenser autant que possible la supériorité alliée. A l’autre bout de l’échelle, on aura les sous-marins, les torpilles et autres canaux à moteur explosifs.

Côté panzers et artillerie, si on part du Tiger I, on se retrouve vite avec les projets les plus fous et les plus lourds…. Pour ce qui est de l’artillerie, on va passer de l’artillerie sur rail aux canons à poussée multiple. Pourquoi pas !

Enfin pour les armes d’infanterie, on est dans le plus classique: les mitrailleuses, le célèbre fusil d’assaut Sturmgewehr 44, les charges creuses délivrées par Panzerscheck et Panzerfaust et un projet de lance missile antiaérien.

Au final, des armes intelligentes qui allaient connaître leur aboutissement durant la guerre froide mais aussi de belles fumisteries pour un régime tout aussi mégalomane que mortifère…

2e guerre mondiale, hors-série n°41. Numéro des mois d’octobre, novembre & décembre 2016.

Retrouvez le magazine sur Facebook.

 

 

 

 

{lang: 'fr'}

Batailles & blindés n°76. Magazine.

Le sommaire:

  • Comparaison de MBT entre le Challenger 2 britannique et le T-14 Armata. Visiblement, les Russes ne sont pas à la ramasse… Par Laurent Tirone.
  • Une rubrique « Actualités du monde » qui propose: l’Estonie face à la Russie, les AH-64 à Mossoul, les problèmes de disponibilité de l’ALAT. Laurent Lagneau.
  • Blitzkrieg à l’italienne ! Bon enfin, façon de parler ! Sacré David Zambon ! 😉 Un bel article sur la campagne de Yougoslavie du Regio Esercito ! Iconographie soignée !
  • Königsberg 1945. L’adieu à la vieille Prusse. La constitution de la « festung » et sa réduction par les Soviétiques. Un récit très dynamique de Vincent Bernard.
  • Opération  « Market Garden ». Bon là, j’ai beaucoup lu sur le sujet ces dernières années. Une bonne synthèse, sans surprise, par Yann Mahé.
  • Hans Bunzel & Günter Klappich. Duo d’enfer. Un récit très tactique pour illustrer la « légèreté » du Panzer III en 1943. Par Laurent Tirone.
  • 2+2 = 2. Un drôle de titre pour évoquer la rencontre de la 2.Panzer Division et de la 2nd Armored Division US à Celles dans les Ardennes en 1944. Par Yann Mahé.
  • Chasse dans le bocage. Langanke face aux Sherman à Raids. Les exploits d’une compagnie de Panzer V en Normandie.  Récit autobiographique en appui de l’ouvrage de Stéphane Cazenave.

Un magazine des éditions Caraktère.

Numéro des mois de décembre 2016 & janvier 2017.

{lang: 'fr'}

DSI n°126. Magazine.

dsi_126_couv_web

Un numéro bien chargé pour novembre & décembre 2016:

  • La Turquie, l’Irak et le Kurdistan après l’Etat islamique.  Réflexions géopolitiques de Joseph Henrotin sur l’après EI… Avec deux cartes utiles en partenariat avec le magazine Carto.
  • Un exemple d’hybridation: un point intéressant d’Adrien Fontanellaz sur les différents modes opératoires des Tigres Tamoul des années 80 à leur élimination en 2009.
  • La force aérienne d’Aube de la Libye dans la bataille de Syrte. Les guerres civiles sont  guère propices au déploiement de forces aériennes particulièrement gourmandes en termes de pièces détachées et de maintenance.  Un article d’Arnaud Delalande.
  • Un dossier consacré aux force armées allemandes « entre continuité et évolution« . Par Bertrand Slaski.
  • Les opérations militaires anxiolytiques. Derrière ce titre surprenant se cache l’analyse du colonel Michel Goya sur les opérations militaires sur le sol français en 1986-1987, suite à une vague d’attentat. L’expérience au service de l’actualité…
  • Panique déclaratoire chez les politiques. Bon, c’est clair que si les citoyens ne sont pas préparés à gérer une situation endémique de terrorisme, les politiques le sont encore moins… Précipitation, approximations et idioties en tous genres. Par Roman Mielcarek. Intéressant !
  • Le trafic des matières fissiles: histoire et actualité. Une mise en perspective utile. Par Dylan Rieuford.
  • Combat urbain. Retour aux fondamentaux. Interview des deux auteurs de « L’ultime champ de bataille: combattre en ville« : Pierre Santoni et Frédéric Chamaud.
  • Soldat digital, perdre la bataille puis gagner la guerre. Une prise de hauteur utile sur l’évolution et l’innovation technologique. Par Jean-Baptiste Colas.
  • HK416F, le nouveau fusil d’assaut français. Fallait bien que ça arrive… Le remplaçant du FAMAS est allemand… Par Jean-Louis Courtois.

Un magasine d’actualité, de réflexion et de prospective d’une belle densité et diversité. Indispensable pour comprendre les enjeux actuels…

DSI. Numéro 126. Numéro des mois de novembre & décembre 2016. Le site du magazine.

{lang: 'fr'}

Guerres & Histoire n°34. Magazine.

Du solide !

Le dossier central est consacré aux débuts de la carrière militaire du jeune général Bonaparte et à un chef-d’oeuvre: sa campagne d’Italie en 1796-1797. Il avait 27 ans ! Bon le sujet est largement connu, il est couvert ici en cinq articles:

  • Bonaparte, un bleu mieux armé qu’on ne le croit. Antoine Reverchon est allé interviewer Patrick Gueniffey, auteur d’une biographie de Bonaparte que je n’ai pas encore lue. A la recherche des connaissances, des influences et du début d’expérience du jeune stratège ! Intéressant.
  • L’armée d’Italie, première armée moderne. Benoist Bihan, comme à l’accoutumée, nous livre un texte utile en trois points: les chefs épargnés par les purges révolutionnaires, la fin des magasins et la prépondérance de l’infanterie.
  • Une campagne éclair qui frappe l’Europe. Le magazine G&H est allé cherché Stéphane Béraud, auteur de deux ouvrages remarqués sur l’art de la guerre napoléonien (on attend le suivant d’ailleurs…). A un texte précis sont associées des cartes de qualité et utiles !
  • Ce que Bonaparte apporte à Napoléon… et à l’art militaire. C’est Patrick Bouhet qui s’illustre ici en 8 points d’analyse.

Au final, un dossier bien utile, de qualité et bien sourcé.

Les autres articles:

  • Trop tard pour sauver le Tirpitz. Une interview exclusive d’un ancien pilote de la Luftwaffe: Kurt Schulze (95 ans). Un travail de Maurin Picard en Californie !
  • Somme 1916: la mort des illusions britanniques. Dans la rubrique « Caméra au poing », Michel Goya revisite le traumatisme subi par la Grande Bretagne face à l’hécatombe de cette offensive de 1916.
  • Actium: qu’Antoine allait-il faire dans cette galère. Frédéric Bey à la manoeuvre pour revenir sur la campagne qui mena à cette grande bataille navale de l’Antiquité qui mit fin aux espoirs de Cléopâtre et qui permis à Octave de devenir le premier empereur de Rome sous le nom d’Auguste !
  • Starfighter, l’avion qui a failli descendre la Luftwaffe. Un sujet passionnant sur un désastre durant la guerre froide: un avion mal choisi, utilisé à contre-emploi et qui eut le triste privilège de voir un tiers de sa dotation aller au tapis… Un article de haut vol par Benoist Bihan ! J’adore !
  • Panzerfaust, le poing du diable contre les chars. En une double page de la rubrique « Un objet, une histoire », Jean Lopez nous livre une synthèse utile de l’arme de sa conception à son emploi.
  • A Morgarten, l’union fait la Suisse. Une bataille fondatrice d’une nation. Entre réalité et mythes, l’enquête est bien menée par Eric Tréguier. Avec de superbes illustrations de Giuseppe Rava…
  • Decima Mas: l’Italie invente les nageurs de combat. Un plaisir de retrouver Cédric Mas (le bien nommé ici ! 😉 ) dans un numéro de Guerres & Histoire. Au delà des légendes, la réalité et la dimension innovante de cette arme nouvelle !
  • Gamelin, l’étrange intellectuel de la défaite. Un très bon article, ici aussi, proposé par Nicolas Aubin pour nous aider à cerner une des composantes essentielle de l’échec français de 1940: l’erreur de casting du généchef de l’armée française… Excellent.
  • Une rubrique « A lire » toujours aussi fournie et intéressante.
  • La rubrique « D’estoc et de taille » de Charles Turquin est consacrée aux cuirassés: une mégatonne d’inertie !
  • A noter, le retrait (durable ?) du quizz. La première fois si mes souvenirs sont bons…

Bientôt six ans d’existence, plus de 50.000 exemplaires vendus par numéro et toujours aussi passionnant ! Pari gagné, Monsieur Lopez ! 

Guerres & Histoire n°34. Numéro de décembre 2016. Un magazine des éditions Mondadori que vous pouvez retrouver sur Facebook.

{lang: 'fr'}
Powered by WordPress | Designed by: free drupal themes | Thanks to hostgator coupons and managed hosting