Sortis de l’enfer. Les tanks ont 100 ans. Hugues Wenkin.

sortis-de-lenfer-les-tanks-ont-100-ans-hugues-wenkin

Et de trois ! On n’arrête plus Hugues Wenkin !

Son troisième ouvrage vient de sortir, toujours chez son fidèle éditeur ardennais, les éditions Weyrich.

hugues-wenkin2

Celui-ci est consacré aux tanks de la 1ère guerre mondiale et vise, en 224 pages, à couvrir trois angles de vue sur le sujet:

  • les machines
  • les hommes des chars
  • les opérations

Evidemment, comme à l’accoutumée, aux éditions Weyrich, le texte de l’auteur est superbement mis en valeur: pléthore de photos n/b, profils, cartes et schémas en couleurs. Une très belle réalisation pour un prix qui reste bien raisonnable (32,00€) vue la qualité.

Lecture sous peu… évidemment !

Une précision: les éditions Weyrich faidsant de la résistance, l’ouvrage n’est pas trouvable sur Amazon mais directement chez l’éditeur !

Sortis de l’enfer. Les tanks ont 100 ans. Hugues Wenkin. Aux éditions Weyrich en septembre 2016.

 

{lang: 'fr'}

Opération « Boule de neige ». Shimon Shiffer.

operation-%22boule-de-neige%22-shimon-shiffer

Derrière ce nom surprenant* se cache bien l’opération de Tsahal au Liban en 1982.

L’auteur en est un journaliste politique de Tel Aviv, Shimon Shiffer. Qui plus est, l’ouvrage est sorti, « à chaud » en 1984. La logique « historienne » eut voulu que je me désintéresse de cet ouvrage mais c’eut été une erreur.

De fait, l’ouvrage ne couvre pas précisément la guerre de 1982 en elle même, ni les massacres de Sabra et Chatila opérés par les forces phalangistes libanaises ni encore les attentats de Beyrouth de 1983. Par contre, il se concentre, avec acuité, sur les relations politiques en Israël et aussi sur les échanges informels et formels des différents camps impliqués: Israël, chrétiens du Liban, USA et Syrie. Et comme toujours, on retrouve les méandres sinueux de « l’orient compliqué ». Les portraits des acteurs principaux sont également bien dessinés, desquels ressortent ceux de Menahem Begin, Ariel Sharon, Amine et Béchir Gemayel.

Le récit est très littéral avec parfois des confusions notables mais globalement l’ouvrage est d’une lecture agréable. Ce n’est sûrement pas l’ouvrage définitif sur le sujet mais un ouvrage utile en tout cas.

Aux éditions JC Lattès en septembre 1984. 300 pages et trois annexes intéressantes.

*L’éditeur précise: « Le titre de cet ouvrage résulte d’un jeu de mots. Les initiales hébraïques de « Paix pour la Galilée » constituent un mot qui signifie neige. Or, l’opération israélienne, initialement limitée au Sud-Liban, a « dévalé » comme une boule de neige jusqu’à Beyrouth. »

 

{lang: 'fr'}

Los ! n°28. Magazine.

los-28-magazine

Un numéro assez technique !

Au sommaire:

  • Le barracuda australien de DCNS. Bon, on ne partait pas gagnant dans cet appel d’offre des antipodes du Pacifique qui s’arment de plus en plus. Mais au final, c’est le Barracuda français qui gagne ! Par Salim Hafik.
  • A la poursuite du Goeben. Traque en Méditerranée. Un vrai plaisir de retrouver ici Pierre Iltis, historien naval de la 1ère guerre mondiale. Sa signature me manquait depuis la disparition du magazine Champs de Bataille. Il nous revient ici pour nous narrer la campagne du Goeben et du Breslau à travers la Méditerranée à l’orée du conflit. Haletant à souhait ! 😉
  • Scharnhorst, le guerrier du nord. Une analyse en profondeur de Pascal Colombier sur la genèse, la construction, l’équipement et l’évolution de ce navire de combat de la Kriegsmarine. Avec pléthore de photos et de profils 3D. Du fond, comme toujours.
  • Les SSG & SSGN soviétiques. Sous-marins, missiles de croisière et antinavires. Un article très technique de Xavier Tracol couvrant l’arme sous-marine soviétique durant la guerre froide. Ou comment contrer l’hégémonie navale américaine… Bien complet.
  • L’artillerie principale au feu. Le guide du parfait officier canonnier. Un article très précis et franchement technique. J’avoue avoir découvert bien des dessous de la conduite de tir naval ou comment faire parcourir des distances de 10 à 20 km à des projectiles et essayer de les mettre dans un rectangle de 200 m x 30 m… Et sans ordinateur bien sûr ! Technique mais très prenant ! Merci, Patrick Toussaint !
  • Guerre des codes italo-français, une histoire méconnue. Par Enrico Cernuschi, traduit par David Zambon. J’ignorais l’expertise italienne en termes de décodage. Aperçu de celle-ci au travers de ce trop court article.
  • Branle-bas & batayole. Toujours le lexique naval par Patrick Toussaint…

Au final, un numéro bien dense pour un magazine qui boucle sa cinquième année sous peu !

Los ! n°28. Numéro des mois de septembre et octobre 2016. Un magazine des éditions Caraktère.

{lang: 'fr'}

Des héros ordinaires. Maurin Picard.

des-heros-ordinaires-perrin

 

Les lecteurs réguliers du magazine Guerres & Histoire sont habitués aux interviews de Maurin Picard qui va régulièrement à la recherche d’anciens combattants et de la restitution de leurs combats de par le monde.

C’est également le sujet de cet ouvrage « Des héros ordinaires » qui lui pemet, dans un format plus étendu, de mieux mettre en valeur ces jeunes gens qui ont fait des choses extraordinaires avant de devenir des vieillards de nouveau bien ordinaires; enfin pour ceux qui sont encore vivants car ils disparaissent rapidement aujourd’hui.

C’est dire l’intérêt de ce travail de recherche et d’interview auprès d’hommes aujourd’hui octogénaires ou nonagénaires.

Les onze hommes choisis ont eu des destins bien différents:

  • Léon Gauthier, français des commandos marine du 6 juin 1944
  • Terry Goddard, britannique, naviguant sur Swordfish à l’attaque du Bismarck
  • Dick Cole qui faisait partie du raid de Doolittle sur Tokyo après Pearl Harbor
  • Bill Story, force spéciale « Diable noir » en Italie
  • Jake McNiece, authentique para du « Jour le plus long »qui servit de modèle aux « Treize Salopards »
  • Albin Irzyk, à la tête d’une des pointes blindées de Patton au secours de Bastogne
  • Max Duncan dans l’un des sous-marins emblématiques de l’US Navy
  • Edward Sieber, bombardier en piqué sur le Yamato !
  • Jorg Czypionka, seul Allemand de la sélection, pilote-instructeur, chasse de nuit puis pilote sur Me 262
  • Arthur Pollock au secours des dirigeants français de la IIIe République
  • Dutch van Kirk au bord de l’Enola Gay

Chaque chapitre fait une trentaine de pages, nous proposant la jeunesse, le contexte d’entrée en guerre, la formation, le fait d’armes et la vieillesse du personnage étudié.

Les textes sont appuyés par un cahier photo et par une bibliographie sélective pour chaque chapitre.

Un beau moment de lecture.

350 pages aux éditions Perrin en septembre 2016.

 

 

 

{lang: 'fr'}

Air Power. Nouveau magazine.

air-power-1

Il y a un an, disparaissait le magazine Air Combat, porté pendant deux ans par les éditions Caraktère. Visiblement, le marché français était trop étroit pour maintenir le titre dans des conditions rentables.

En cette rentrée 2016, l’ancien rédacteur en chef du magazine, Marc-Eric Minard a décidé d’assumer seul les risques d’une telle entreprise en créant la SAS Skydjinn Editions qui porte ce nouveau magazine au nom bien évocateur:  Air Power.

Le magazine de 64 pages, imprimé en Belgique, comporte six articles abondamment illustrés de photos, cartes et profils couleurs. Le numéro est vendu 6,50€.

Souhaitons lui avant tout « bon vol » dans un environnement de presse spécialisée au plafond bien bas depuis pas mal de temps !

Lecture sous peu !

 

{lang: 'fr'}

Introduction à l’analyse géopolitique. Olivier Zajec.

introduction-a-lanalyse-geopoltique-olivier-zajec

Je viens de recevoir cet ouvrage proposé par les éditions du Rocher. 

Avant de vous parler du contenu, j’ai été impressionné par la qualité d’édition proposée pour un tel ouvrage: 250 pages abondamment illustrées de cartes couleurs, d’études de cas, de focus et d’encadrés pédagogiques et avec une belle bibliographie indicative. Le tout pour 17,90€.

Sincèrement, vous avez un vrai manuel géopolitique moderne et d’actualité traitant de:

  • l’histoire de la discipline avec ses auteurs clés,
  • les acteurs: formes politiques dans l’histoire
  • la méthode d’analyse en géopolitique
  • les outils d’analyse
  • la géopolitique à l’heure des mutations du contexte géostratégique et géoéconomique

Je ne connais pas l’auteur, Olivier Zajec, maître de conférences à Lyon III, enseignant à l’Ecole de Guerre mais aussi à Paris II. Il est déjà l’auteur de quelques ouvrages, tous consacrés à la géopolitique.

Lecture sous peu mais sincèrement ce manuel synthétique m’a l’air très bien foutu et de belle qualité. Sincèrement, à ce prix là, je suis impressionné !

Jean-Luc

 

{lang: 'fr'}

Juifs & musulmans au Maroc et en Tunisie. La collection « Histoire partagée » aux éditions Tallandier.

Cet été, j’avais lu « Juifs et musulmans en Palestine et en Israël » d’Amon Cohen. Les éditions Tallandier renouvellent l’expérience en s’intéressant à l’histoire de ces communautés dans deux pays du Maghreb: le Maroc & la Tunisie.

En fait, il s’agit d’une nouvelle collection « Histoire partagée » qui, je cite, « présente douze ouvrages consacrés à l’histoire des relations entre juifs et musulmans en terre d’Islam, à leur héritage et patrimoine culturel et religieux méditerranéen et moyen-oriental commun. Ces ouvrages doivent permettre aux jeunes générations nées dans les pays musulmans ou en Occident, d’avoir accès, dans leur langue, à cette histoire commune, avec les périodes de conflits, de tensions mais aussi une longue tradition de cohabitation et d’échanges. »

Celui consacré au Maroc est signé Mohammed Kenbib de l’université Mohamed-V de Rabat.
juifs-musulmans-au-maroc

Celui consacré à la Tunisie est le résultat du travail d’un professeur d’université de Tunis: Abdelkrim Allagui.

juifs-musulmans-en-tunisie

Une précision: la collection est dirigée par Michel Abitbol, auteur d’une intéressante « Histoire du Maroc » aux éditions Perrin.

Juifs & musulmans en Tunisie. Des origines à nos jours. 192 pages. Aux éditions Tallandier en août 2016.

Juifs & musulmans au Maroc. Des origines à nos jours. 240 pages avec un cahier photos. Aux éditions Tallandier en août 2016.

 

{lang: 'fr'}

Képi blanc, casque d’acier et croix gammée. Alexis Neviaski

kepi-blanc-casque-dacier-et-croix-gammee-alexis-neviaski

Enquête en profondeur sur la Légion d’entre-deux-guerres.

Le titre semblait m’annoncer un ouvrage anecdotique et sulfureux sur la Légion Etrangère. Il s’agit en fait d’un vrai travail d’enquête et d’analyse sur la Légion entre les deux guerres mondiales, particulièrement en ce qui concerne sa composante germanique.

Car, en effet, durant cette période, la composante allemande dans les unités de Légion a représenté environ un tiers des effectifs. Ce n’était pas rien pour des nationaux d’un pays ennemi.

Alexis Neviaski, ancien officier de Légion et docteur en histoire retrace l’histoire de ces années si marquantes pour la Légion:

  • Les besoins de la Légion particulièrement au Maroc et l’afflux des Allemands suite à la première guerre mondiale et à la crise économique
  • Les difficultés de réinsertion des anciens légionnaires et la propagande anti-Légion dans la société allemande
  • les mesures prises pour contrer les désertions, favoriser le ré-engagement et le service de renseignement de la Légion
  • l’arrivé eu pouvoir des nazis, les mesures radicales prises par le régime, les tentatives de subversion de la Légion
  • les contre-mesures
  • l’entrée en guerre et les conséquences de l’armistice

Le texte est parfois long, régulièrement répétitif mais il éclaire précieusement l’évolution de la Légion dans une des périodes les plus importantes de son histoire.

Avec notes, sources, bibliographie, index des noms propres. 14 illustrations dans le texte. 400 pages.

Aux éditons Fayard en septembre 2012.

{lang: 'fr'}

Ligne de front n°63. Magazine.

Ligne de front #63

Au sommaire:

  • Le Donbass, une armée de volontaires têtus. Incursion dans les conflits du moment « à la Raid » ! Rien n’est réglé aux confins de l’Ukraine avec la Russie. Illustration avec les forces armées de la « république populaire du Donetsk » auto-proclamée… aux confins de la Russie et de l’Ukraine…Un reportage de Philippe Migault.
  • L’Italie a-t-elle inventé les forces spéciales ? L’innovation comme arme ! Bon, avec ce titre, on pourrait penser que David Zambon, en thuriféraire de l’armée italienne, en fait trop. Que nenni ! La démonstration vaut le détour.. de l’antiquité à la faiblesse des moyens italiens à l’approche de la seconde guerre mondiale. Tour d’horizon des troupes alpines, de l’infanterie de marine et des forces spéciales.
  • Dans l’enfer de Cherbourg. Avec le bataillon de pionniers de la 709. Infanterie-Division. Didier Laugier nous livre le témoignage direct du Major Hornung à la tête de ce bataillon. Un récit utile mais une prise de recul critique régulière eut été utile en parallèle de ce texte.
  • L’arsenal secret d’Hiro-Hito. Les « armes miracles » japonaises. Bon, il est clair que sur ce terrain, les Japonais sont allés beaucoup moins loin que leurs alliés nazis. Des idées mais bien peu mises en oeuvre… Par Luc Vangansbeke. Des photos rares.
  • Les « brandebourgeois » dans le Caucase. A l’assaut des puits de pétrole. L’article est extrait du Ligne de front hors-série n°28 de cet été. Utilisation de « forces spéciales » pour préserver ponts et installations pétrolières. Par Yann Mahé.
  • Desmond Doss. Un héros pas comme les autres. Ou comment être décoré de la médaille d’honneur du Congrès US en refusant de porter une arme. Par Yann Mahé.
  • La bataille des usines. Stalingrad, octobre-novembre 1942. Véritable reportage très vivant des durs combats pour la conquête des usines de la grande cité sur la Volga. Vincent Bernard dans un style bien dynamique malgré la couverture d’un sujet trop couvert en général.
  • La rubrique « Actualité du livre » est bien fournie. Merci pour « Les parachutistes en Indochine » de Marie-Danielle Demélas. Il vient d’entrer dans ma bibliothèque, lecture sous peu !

Ligne de front n°28, numéro des mois de septembre & octobre 2016. Un magazine des éditions Caraktère.

{lang: 'fr'}

Vae Victis n°129. Wargame.

Vae Victis #129

Les numéros de Vae Victis s’enchaînent les uns les autres avec une régularité de métronome. One more depuis la prise en main par Cérigo Editions !

Au sommaire:

  • Nouveautés Hexagones: 6 nouveautés dont le dernier Battles Magazine ! 😉
  • Fall Blau. A la conquête de Stalingrad et du pétrole. Ah ces fameux objectifs divergents du « Plan Bleu » ! Visiblement un jeu opérationnel « jouable » qui me rappelle le « Drive on Stalingrad » de SPI que l’auteur a oublié de mentionner d’ailleurs. Une réalisation Compass Games présentée par Hervé Borg. 140 USD, un peu cher, non ?
  • Race to the Rhine. Trois généraux sur le Rhin. Un jeu de plateau original reposant sur une bonne maîtrise objectifs-logistique pour décrire la compétition de trois ténors de la 2ème guerre mondiale sur le front ouest: Bradley, Montgomery et Patton. Un jeu original d’Asyncron, en édition française, poussé par Pascal Toupy.
  • Talon. Il était une fois dans la galaxie proche de chez nous… Bon, j’adore le travail de Luc Olivier mais je ne le suivrai pas dans les batailles de croiseurs de l’espace ! Magazine des jeux d’histoire ? 😀
  • Blue Cross, White Ensign. Pour les passionnés de jeux navals… jouables ! Du GMT Games avec ses qualités et ses défauts comme le démontre Denis Sauvage. Merci Denis, je vais l’acheter ! 😉
  • Jouer perso. Deux jeux solos très différents.  Philipe Hardy nous proposent deux solos: un consacré à la guerre de Corée chez Victory Point Games: The Chosin Few (oh le jeu de mots !) et l’autre de Lionel Liron (salut, Lionel !) aux éditons du Griffon: We saw Spain die. J’ai toujours du mal avec ces solos et avec leur prix élevé, je trouve: respectivement 30 USD et 40 €.
  • Les chasseurs silencieux. The Hunters & Silent Victory. Un très intéressant article de Nicolas Sévaux , ici aussi, sur des jeux en solitaire – assez scriptés et avec beaucoup de jets de dés. Pour les passionnés de la guerre sous-marine, visiblement. Je passe mais j’ai trouvé l’article suffisamment clair pour ma décision.
  • In Flanders Field. On est résolument dans le « beau » jeu de plateau à dimension wargamistique… On aime ou pas. Pas pour moi mais merci quand même à un Arnauld Della Siega motivé ! 😉
  • Falling Sky. Les rébellions gauloises. Un article tout simplement parfait d’un passionné de l’histoire romaine, d’un concepteur de wargame chevronné; bref, d’un Frédéric Bey toujours aussi talentueux. J’ai du mal à accrocher, étonnamment à la série initiée par Volko Ruhnke aux guerres asymétriques. Mais là, il m’a bien tenté, le bougre !
  • Beyond the Rhine. Objectif le Rhin et au delà ! Un article de l’autre pilier historique du magazine, Luc Olivier. Là aussi, c’est bien clair. Et ça tombe à pic avec la sortie de « La campagne du Rhin » des compères Feldmann & Mas !
  • L’aéronavale et la grande guerre. Des expérimentations aux premiers raids. Un article bien clair de Patrick Ruestchmann qui accompagne le jeu en encart. Beau travail.
  • Les notes de conception de « Le temps des as II » en encart. Part Patrick Ruestchmann justement ! 😉
  • La seconde guerre de la Ligue. Guerre européenne, française et bretonne. Un article de Jean-Philippe Gury qui vient en soutien du wargame édité par Cerigo Editions en parallèle du numéro 129 de Vae Victis: Avec Infini Regret II« 
  • Baroque. Impetus avec des mousquets et des piques. Présentation d’un règle avec figurines par Jean-Philippe Imbach.
  • Coup de main sur le Mincio. Le baroud d’honneur de Jean de Médicis, juillet 1526. Un wargamer qui joue contre sa copine et qui la bat à plate couture ! Oh le bougre ! Par Grégory Berva. De très belles figurines.
  • Etreinte fatale à l’ouest. Un scénario test en 20mm de Blitzkrieg v3. Un scénario tactique présenté de manière vivante de Jean-Luc Chaulet & S. Pelliccia.
  • AK47 Republic. Une règle moderne pour conflits mineurs en Afrique ou au Moyen Orient. Curieux. Bruno Allaçon.
  • Et sans résultat ! Reconstituez les batailles de l’Empereur. Présentation d’une règle avec figurines par le pilier Jean-Philippe Imbach.
  • La revue des revues. Par Jean-Philippe Imbach. Je passe.
  • La bibliothèque stratégique de Frédéric Bey, Jean-Philippe Imbach et Philippe Naud. Toujours utile et passionnante !
  • Nouveautés règles. Encore et encore. Par Jean-Philippe Imbach.
  • Nouveautés figurines. Du 15 & du 28 mm.

Vae Victis n°129. Numéro de septembre & octobre 2016.

{lang: 'fr'}
Powered by WordPress | Designed by: free drupal themes | Thanks to hostgator coupons and managed hosting