Je m’étais pourtant dit que je n’achèterais plus de numéro de Vae Victis avec mini-jeu en encart. Il a fallu que la rédaction sorte, à ce moment là, un mini-jeu solo consacré à la « bandera de Tu Lé » des gars du 6ème BPC du chef de bataillon Bigeard en Indochine ! Bon, ce sera partie remise… pour le n°114 ! 😉 En attendant de me pencher sur cette « opération Bruno » (sic), voici le sommaire de ce numéro 113 du magazine français de jeux d’histoire !
  • Nouveautés hexagones: la rubrique est bien chargée en cinq pages. J’en retiens, pour ma part, le Primer de Clash of Arms sur Battles of the Age of Reason et Canadian Crucible, un opus de la série TCS de MMP sur Canadiens et Waffen SS en Normandie.
  • Au bout du doigt, réflexions sur les jeux d’histoire sur tablettes: un article de fond de Patrick Ruestchmann. Je n’avais pas embrayé wargame sur les écrans d’ordi, je pense que je resterai éloigné des tablettes également en ce qui concerne mon hobby préféré ! Je reste bien attaché à mes cartes et pions ! 😉
  • To the last man, le front de l’ouest en une soirée. J’avais acheté cet opus de Nuts! Publishing par sympathie, mon intérêt pour le sujet étant par contre limité. Luc Olivier nous propose une analyse claire de cette simulation aux qualités graphiques incontestables. A l’occasion, peut être !
  • Ne peace without Spain, le Roi Soleil contre tous. Une carte à point pour un jeu stratégique. Pas ma tasse de thé non plus. Mais l’analyse de Frédéric Bey est complète et convaincante comme souvent ! 😉
  • Adobe Walls, Kit Carson au Texas: les guerres indiennes ! Un maximum d’exotisme ! Un jeu tactique pour ce nouvel opus du jeune et talentueux éditeur Legion Wargames. Par Luc Olivier.
  • In Defeat Defiance, l’autre face de la campagne de 1940 selon L’n’L: François-Xavier Euzet nous propose de découvrir cette extension de « Heroes of the Blitzkrieg » avec les troupes hollandais et britanniques et 14 scénarios. Pas fan de la série mais un travail de qualité par l’auteur !
  • Asia Engulfed, à la recherche du patient « Zéro ». Une approche stratégique et des blocs. Pas ma passion, un article dense en quatre pages d’Hervé Borg pour faire le tour du sujet de belle façon.
  • Fading Glory, le classicisme au goût du jour. Pas de chance, là encore, pas mon trip: 20 pions par simulation même en version deluxe, ça reste du micro-jeu. Par Denis Sauvage.
  • Air War Series, un pari réussi. Certes mais pour des micro-jeux et qui plus est chez Decision Games. Pas de chance pour moi ! 😉 Patrick Receveur a semblé aimer, lui ! 😉
  • Roads to Moscow, naissance d’une série ? Ouf ! Enfin un opus qui m’intéresse… Du GMT Games par Vance von Borries sur le front de l’est au niveau bataillon & compagnie. Deux batailles sur la route de Moscou en 1941. Walter Veddovski nous décortique le système et une analyse des deux batailles simulées. Complet et cohérent. Bien !
  • Concepteurs et développeurs. Etape 6: développez ! C’est joué ! Je lis toujours cette rubrique avec intérêt depuis son début. Un intéressant travail d’investigation de Patrick Ruestchmann. Il reviens ici sur l’importance de la phase de développement avec John A. Foley et Rick Young. Toujours passionnant, dommage que la série touche bientôt à sa fin !
  • Tu Lê – 1952, l’épopée du « bataillon Bigeard ». Franck Yeghicheyan, auteur du jeu en encart, nous propose aussi l’article historique sur le sujet.  Dommage qu’il n’ait pas cité dans ses sources: « Pour une parcelle de gloire », les mémoires du général Bigeard quand même et le « Tu Lê » d’Alain Gandy dédié à cette opération… Sur le fond, l’essentiel y est ! 😉
  • Pont du Fahs 1942, 1ère offensive de l’armée française depuis 1940. L’article historique régulier de Philippe Naud qui accompagne les scénarios tactiques. Complet, cohérent mais vraiment peu utile. Il y aurait un article associé consacré aux wargames permettant de simuler l’opération concernée, ce serait plus motivant. Je passe.
  • La saga du Vinland, une campagne Saga. Arnaud Lequien. Figs + Saga ? Je passe. Mais de belles photos.
  • La pique médiévale, le triomphe du « petit peuple ». Écossais, milices flamandes et Suisses à l’honneur dans un article de Jean Levréro de facture classique dans Vae Victis: historique, exploitation dans les règles de figurines et listes d’armées. Avec interview de Jérôme Bodelle, « champion de la pique ! » 😉
  • La guerre de Libération. 2ème partie, automne 1813. Campagne d’Allemagne en figurines, je passe. Par Franck Fiat.
  • Longstreet, prenez la tête d’une brigade de « bleus » ou de « gris ». Jean-Philippe Imbach propose la découverte de cette règles de figurines au niveau tactique.
  • La bibliothèque stratégique en deux pages très (trop) dense. L’intérêt diminue vraiment comparé à la livraison bimestrielle du magazine Guerres & Histoire.
  • Les nouveautés règles. Classique par Jean-Philippe Imbach. J’apprécie pour ma part les quelques recensions d’ouvrages historiques dont celle sur la Correspondance Générale de Napoléon Bonaparte !
  • And so on…
Pour ce qui est du mini-jeu en encart, c’est un jeu solo qui simule la retraite du 6èBPC et des garnisons de partisans du poste de Tu Lê jusqu’à la Rivière Noire. La situation et la dissymétrie des forces me semblent justifier le solo. Les pions sont de belle facture, la carte aurait été plus belle sans le traitement marron foncé « brutal » des hauteurs. Un choix d’artiste qui rappelle un peu les Avalanche Press de la pire époque… Pour le système, j’ai commencé à le lire mais je n’ai pas encore avancé suffisamment pour en parler. Le soleil de Casablanca ne m’y aide pas ! 😉 Vae Victis n°113. Numéro de novembre & décembre 2013. Dans les maisons de la presse ou chez l’éditeur.          
Partager