Vae Victis n°132. Magazine. Wargame.

Un excellent numéro au sommaire bien structuré !

  • Avant tout, dans l’édito, l’annonce d’un wargame hors-série dans le format d’un « quadri-game » à la SPI. Oh oh ! 😉
  • La rubrique « Nouveautés Hexagones » est riche de 7 items.
  • Silver Bayonet. La cavalerie est de retour. Chevauchez vos Huey, montez le son sur Wagner ! L’US Cavalry est de retour avec la ré-édition deluxe d’un des tous premiers jeux de GMT Games: Silver Bayonet ! On appréciera le chemin parcouru en termes d’édition sur 30 ans… Un article bien construit de Nicolas Sévaux avec l’interview du designer Mitchell Land. Parfait !
  • V-Commandos. Qui ose gagne ! Une curiosité (jeu à cartes) bien présentée par Patrick Ruestchmann. Un jeu Triton Noir.
  • JdG – Ligny et Wavre 1815. On va finir par basculer dans la nostalgie ! Si je ne suis pas fan de ce système à marqueurs d’activation, j’ai toujours apprécié la qualité des recherches historiques et des variantes proposées par l’auteur, Frédéric Bey. Le style graphique donné à la série par Pascal da Silva est aussi inimitable. Revue utile par François Criscuolo. Un jeu édité par Ludifolie.
  • Red Poppies Campaigns. Les batailles pour Ypres (1914-1915-1917). Un jeu original de Compass Games présentant l’évolution de la guerre au niveau de la compagnie. Une belle analyse cohérente d’Arnauld Della Siega qui s’affirme de plus en plus comme un spécialiste de la période.
  • La grande tactique, conseils de jeu. Vincent Gérard nous propose son analyse du système opérationnel inauguré sur le thème de la campagne d’Italie de 1796 dans les alentours de Montenotte (Vae Victis).
  • Thunder in the Ozarks. La série Blind Swords passe la seconde. Ici aussi, Nicolas Sévaux est à la manoeuvre pour décortiquer ce nouvel opus consacré à la guerre de Sécession. Avec interview de l’auteur. Un jeu Revolution Games.
  • Austerlitz 1805- Rising Eagles. La plus belle victoire. La petite communauté du wargame français est dithyrambique sur ce système… français. David Clément, qui présente le jeu, n’échappe pas à cette ambiance. J’ai acheté les deux opus mais je reste gêné par l’absence de ce qui fait la guerre napoléonienne à cette échelle: les lignes, les colonnes mixtes, les tirailleurs,… Je sais, on va m’opposer la jouabilité ! C’est un sacré long et vieux débat ! En attendant, j’ai été très déçu par la carte de Rising Eagles, bien en dessous de celle de Fallen Eagles selon moi ! Un jeu Hexasim.
  • Sicily II, le retour des anciens. Le recyclage d’un vieil opus OCS dans une version magazine ? Une curiosité pour moi. J’ai la version de base. Luc Olivier a bien éveillé mon intérêt sur cette version actualisée ! Merci !
  • I will fight no more, forever. Dramatique poursuite. Les guerres indiennes dans le magazine Paper Wars de Compass Games. Pas très intéressé par le sujet  mais Patrick Rueschtmann a réussi à me capter sur l’article complet.
  • Basileus. Byzance, les Balkans, le Danube… Il s’agit de l’article historique qui accompagne le jeu en encart consacré, justement, aux guerres de Byzance en Europe orientale. Par Jean-Philippe Gury.
  • Mortem et Gloriam. Le retour des grosses bastons. J’ai été vivement intéressé par le sujet traité par Jean-Philippe Imbach. Quoi ? Le Rombier intéressé par une règle de figurines ? Pas possible ? Mais si ! J’en étais en effet resté à la WRG 7th… Même pas passé à DBM… Mais là, ça semble intéressant, innovant et assez cohérent sur le plan historique. Il faut que j’aille voir ça de plus près… Merci Pilou ! Avec de bien belles figurines… 😉
  • Congo: nueva espana. Adaptation de Congo à la conquête mexicaine au XVIe siècle. Pourquoi pas ! Je passe. Un article de Grégory Berva.
  • Révolution ! 1796 – Bonaparte en Italie. Les batailles et combats  de Voltri, Montenotte, Dego, La Pedaggera. Multi-règles. Par Franck Fiat.
  • Construire une ferme. Séquence « travaux dirigés » d’art plastique ! Pour figurinistes impénitents. Par Bruno Allançon.
  • Major Dundee. Scénario figs. Je passe.
  • Art of tactic. Le chaînon manquant. Sous-entendu, un pont entre les pousseurs de pions et les pousseurs de figurines. J’ai lu quand même car l’article est signé de François-Xavier Euzet qui ne m’a pas semblé trop convaincu pour sa part !
  • Les fantômes de DBP ? Retour sur une bataille pour l’honneur. Un reportage « à la Brice Charton » sur le site de la célèbre bataille. Pas toujours convaincu par le texte un peu allégorique et par le sourcing bibliographique. Mais un article original de Jean Renault.
  • La revue des revues. Par JPI. Je passe.
  • La bibliothèque stratégique. Toujours aussi bien fournie.
  • Swordpoint. Le 28 mm simple et facile ! De très belles figurines. Par Jean-Philippe Imbach.
  • La rubrique « Nouveautés règles ». Par JPI. Je zappe.

Pour rappel, le jeu en encart est consacré à des batailles de Byzance sur le système de « A la charge ». Jolis pions by Pascal da Silva. Mais les cartes sont vraiment microscopiques.

J’ai franchement bien aimé ce numéro de Vae Victis. Ce n’est pas toujours le cas. Mais une relecture plus pointue s’impose, il reste toujours trop de fautes d’orthographe !

Vae Victis n°132. Numéro des mois de mars & avril 2017.

Le site de l’éditeur, Cerigo Editions.

La page Facebook du magazine.

 

{lang: 'fr'}
You can leave a response, or trackback from your own site.

One Response to “Vae Victis n°132. Magazine. Wargame.”

  1. Fix dit :

    t’as pas tord, j’ai été tiraillé par mon envie de ne pas tirer a vue, mais c’est vraiment limité pour les « entrants » en leur donnant accès a une vue en même temps sur le carton et en même temps sur la fig.
    c’est la façon de réagir de mon fils qui m’a poussé à ne pas laisser le jeu de coté. ça lui a donné envie de jouer ce qui n’est pas le cas des wargames pion classiques.
    Mais un grognard n va clairement pas y trouver son compte.

Leave a Reply

Powered by WordPress | Designed by: free drupal themes | Thanks to hostgator coupons and managed hosting