Sans être un historien « en profondeur », Max Gallo fut un magnifique conteur de l’Histoire et particulièrement de l’Histoire de France et de ses grands hommes. Je regrette toujours de voir partir les « belles plumes » et ce bourreau de travail en fut une ! In memoriam ! PS: je vous conseille ses mémoires: L’oubli est la ruse du diable.
Partager