Les mythes de la seconde guerre mondiale Un ouvrage bien dans la veine de la ligne éditoriale du magazine « Guerre & Histoire ». C’est logique car:
  • d’une part, il porte, à côté du logo des éditions Perrin, celui du magazine !
  • d’autre part, il s’agit d’une somme d’articles rassemblés sous la direction de l’historien Olivier Wieviorka et de Jean Lopez, historien lui aussi, mais surtout rédacteur en chef du magazine « Guerres & Histoire ».
Quels sont les fameux mythes décryptés ? Ils sont au nombre de 23:
  • Les Britanniques étaient unanimement derrière Churchill avant et pendant la seconde guerre mondiale
  • La défaite de 1940 était inéluctable
  • Les U-boote pouvaient renverser le cours de la guerre
  • Hitler a devancé une attaque de Staline
  • Pearl Harbor, une victoire japonaise
  • Rommel était un bon chef de guerre
  • Les cheminots, fers de lance de la Résistance française et acteurs majeurs de la Libération
  • L’économie soviétique ne pouvait rivaliser avec le potentiel industriel du Reich
  • Montgomery, un général surestimé
  • La Waffen-SS, des soldats d’élite
  • La seconde guerre mondiale, une affaire d’hommes
  • L’armée italienne était mauvaise
  • Le Pacifique, un théâtre secondaire
  • Le débarquement de Provence, une opération inutile
  • Le soldat américain ne sait pas se battre
  • Le corps expéditionnaire français en Italie: un sacrifice inutile
  • Les bombardements aériens ont vaincu l’Allemagne
  • Les kamikazes sont morts pour rien
  • La France a contribué à la victoire des Alliés
  • Les armes miracles allemandes auraient pu tout changer
  • L’Allemagne a perdu la guerre à cause d’Hitler
  • Le Japon a capitulé en raison d’Hiroshima
  • Yalta, ou le partage du monde entre les trois Grands
Certaines formulations peuvent donner lieu à questionnement; pour d’autres, on pense déjà avoir bien la réponse. 😉 Pour ma part, un bon tiers m’intéresse directement. Les deux historiens qui dirigent l’ouvrage ont retenu pas moins de 22 auteurs pour traiter ces mythes. On notera la présence d’auteurs déjà bien appréciés par « le rombier« : François Kersaudy, Maurice Vaïsse, François-Emmanuel Brézet, Jean Lopez, Lasha Otkhmezuri, Pierre Grumberg,  Vincent Arbarétier, Olivier Wieviorka, Daniel Feldmann, Cédric Mas, Jean-Luc Leleu, Benoist Bihan, Nicolas Aubin, Patrick Facon… et quelques autres que j’aurai le plaisir de découvrir à cette occasion ! Chaque thème est couvert en 10 à 30 pages avec une bibliographie sélective en fin de chapitre. 441 pages avec notices biographiques des auteurs. Un beau volume aux éditions Perrin en septembre 2015 !    
Partager