Utah Beach Balkoski Voici le troisième opus que Joseph Balkoski a consacré au débarquement et à la bataille de Normandie. J’avais énormément apprécié les deux ouvrages précédents de cet auteur déjà édités par les éditions Histoire & Collections: Bref, j’attendais ce troisième tome comme une gourmandise ! Evidemment, je n’ai pas été déçu même si j’ai trouvé les Allemands moins présents que dans les opus précédents. Le fait marquant, selon moi, reste quand même la mise en valeur de la décision de Montgomery d’étendre le plan d’invasion initial du Cossac à deux plages supplémentaires (et deux divisions supplémentaires): Utah Beach et Sword Beach. En sus de cela, il semble bien être aussi à l’origine  de la mise au sol massives des trois divisions aéroportées chargées d’empêcher la montée en ligne de renforts allemands. On est loin du « Montgomery bashing » habituel, ce qui est d’autant plus appréciable que cela vient d’un auteur américain de talent ! En fait, Balkoski met en valeur que le volet « Utah Beach » était essentiel pour conquérir rapidement Cherbourg, port en eaux profondes et en cela il est important d’évaluer cette opération en liant l’assaut amphibie au largage des aéroportés des 101st et 82nd Airborne. Alors qu’Omaha « la sanglante » est toujours citée comme l’assaut de référence du D-Day;Joe Balkoski réhabilite largement l’attaque sur le Cotentin y compris en la décrivant  comme bien autre chose qu’une « promenade de santé » si on intègre les pertes des aéroportés. Joseph Balkoski décrit magnifiquement d’ailleurs l’importance des 4 chaussées de sortie des plages. Bien évidemment, la qualité de l’édition est encore au rendez-vous avec de nombreuses cartes tactiques, des photos, des ordres de bataille, annexes,  bibliographie et index. On regrettera que l’édition française ne comporte pas les nombreuses notes de l’édition originale. Pour être clair, si le D-Day et la bataille de Normandie vous intéressent, vous devez posséder ces trois ouvrages dans votre bibliothèque… Utah Beach, 6 juin 1944. De Joseph Balkoski. 394 pages. Editions Histoire & Collections en août 2015.  
Partager