Le mal napoléonien. Lionel Jospin.

Bon, évidemment que je résiste à acheter ce bouquin ! Faudrait qu’on me le prête ! :-D

L’historien Piere Branda s’est penché dessus. A voir sur le site de la Fondation Napoléon.

Sinon en surfant sur le web, vous trouverez bien des avis divers sur cet essai…

Vive l’Empereur ! ;-)

 

{lang: 'fr'}
You can leave a response, or trackback from your own site.

14 Responses to “Le mal napoléonien. Lionel Jospin.”

  1. Louis dit :

    Que Jospin écrive un livre sur Trotsky ou le trotskisme.
    Je lui suggère comme titre : »Pourquoi le trotskisme n’aurait jamais dû exister ».

  2. Charles Antoine dit :

    Rien à ajouter à l’analyse très fine de Pierre Branda

    Jospin aurait mieux fait d’écrire un livre de balades sur l’île de Ré …

  3. jlsynave dit :

    En fait, personnellement, je préfère qu’il écrive… ;-)
    Mais bon, là, c’est pour le moins aventureux !
    Si quelqu’un pouvait nous le lire… :-)

  4. Semper Victor dit :

    Il est certain qu’avec 16% des français derrière lui en 2002, Jospin s’appuie sur une inontestable légitimité pour décréter ce qui est bien ou mal pour la France :-)

    C’est d’ailleurs un mal français en tout cas que ces livres de circonstances qui seront oubliés et perdus aussi vite qu’ils ont été écrit par des hommes politiques en mal de popularité …

    Philippe Seguin, d’autre autre carrure (au sens figuré comme au sens propre) que Jospin avait écrit de son côté un remarquable « Louis Napoléon le Grand ». C’est sans doute l’exception qui confirme la règle.

    F.B.

    • jlsynave dit :

      Et oui Frédéric, bien en phase avec toi là dessus. Y compris sur le travail de Philippe Séguin sur Napoléon III. il faudrait que je le relise à l’occasion ! Merci d’être passé par ici !
      Bon maintenant, vous ne me donnez pas vraiment envie de me procurer cet essai de L Jospin ! :-D

    • laurent dit :

      L’argument des 16% est vraiment bidon. Dans ce cas, Seguin est encore moins légitime pour dire que LNB est Grand car il n’a même pas osé se présenter face à Chirac… et puis la cuisante défaite à la mairie de Paris est aussi médiocre que celle de Jospin à la présidentielle.
      En quoi est-ce un mal Français que d’écrire des bouquins quand on est un homme politique ? C’est une tradition plutôt ancienne qui nous distingue plutôt en bien des autres pays…
      Pour ce qui est du bouquin je ne le lirai san

      • jlsynave dit :

        Laurent

        T’as zappé la fin !
        Pour Séguin, je ne pense pas que Semper Victor ait eu une approche par les % électoraux. Il signalait la qualité – rare – du travail historique de Philippe Séguin sur Napoléon III. L’ouvrage est en effet très bien. Pour être clair, je n’ai pas lu, par exemple, la bio de Mandel par Nicolas Sarkozy non plus !

        • laurent dit :

          Non j’ai pas zappé… Je trouve ça nul de délégitimer un auteur sous prétexte qu’il n’aurait fait que 16% à une élection ; (en oubliant au passage qu’il a fait 47,5 la fois d’avant, qu’il a été premier ministre, énarque, diplomate…, et qu’il est de ce fait assez légitime pour faire un essai sur le pouvoir). Surtout quand on n’a pas lu le livre en question.
          Quant à Seguin, je l’ai toujours trouvé bien au dessus de la plupart de ses « amis », et il aurait sans doute fait un bien meilleur président que le nain.

    • laurent dit :

      L’argument des 16% est vraiment bidon. Dans ce cas, Seguin est encore moins légitime pour dire que LNB est Grand car il n’a même pas osé se présenter face à Chirac… et puis sa cuisante défaite à la mairie de Paris est aussi médiocre que celle de Jospin à la présidentielle… Se faire battre par Delanoé, c’est pas terrible…
      En quoi est-ce un mal Français que d’écrire des bouquins quand on est un homme politique ? C’est une tradition plutôt ancienne qui nous distingue plutôt en bien des autres pays…
      Pour ce qui est du bouquin de Jospin je ne le lirai sans doute pas sauf si je tombe dessus à la médiathèque, j’ai mieux à faire, mais il n’est pas interdit de faire un essai contre l’œuvre de Napo, ça change des trop nombreux thuriféraires.
      Si napo était si génial que ça, il aurait gagné Waterloo… ;-)

  5. charles antoine dit :

    D’accord avec Laurent sur le fait que se faire battre par Delanoë c’est pas glorieux. Ceci dit, voter Delanoë c’était pire.

    Maintenant je ne le suis pas trop sur le fait qu’il s’agirait d’une « tradition plutôt ancienne qui nous distingue plutôt en bien des autres pays » …
    je ne vois pas vraiment quelle gloriole la France pourrait tirer du fait que sa classe politique s’adonnerait à l’écriture d’ouvrages historiques, dont on sait que dans la plupart des cas les « nègres » de service sont sollicités.

    Ce qu’on demande à nos politiques, dont le niveau moyen est assez médiocre, c’est de gérer l’intérêt public, de ne pas se compromettre dans des affaires de comptes occultes dans des paradis fiscaux ou dans des affaires d’écoutes téléphoniques poisseuses.

    Le moins qu’on puisse dire c’est que l’actualité récente ne donne pas une image très digne de nos représentants.

    Maintenant, on peut se dire aussi qu’on a les hommes/femmes politiques qu’on mérite.

    Mais c’est encore plus inquiétant …

  6. Tigercat dit :

    En même temps, s’il ne devait pas écrire sous prétexte que c’est un amateur, beaucoup devraient aussi se taire, livres et revues confondus, y compris dans le petit monde du wargame ^^

Leave a Reply

Powered by WordPress | Designed by: free drupal themes | Thanks to hostgator coupons and managed hosting