La violence de l’action. Clinton Romesha.

Et quand on pense que beaucoup imaginent que la guerre moderne « made in USA » n’est faite que de frappes « chirurgicales »…

Encore un beau choix d’édition (et de traduction) des éditions Nimrod: celui de la restitution des combats de l’avant-poste de Keating en Afghanistan en 2009.

Le texte nous vient d’un sous-officier américain, Clinton Romesha, présent et actif sur les lieux du combat. Il y gagna d’ailleurs une « Medal of Honor » pour son comportement durant cette journée.

Le texte, particulièrement intense, nous relate:

  • les prémices et les profils des différents acteurs US de ce combat
  • une analyse de la position concernée et de ses faiblesses…
  • l’ensemble des combats en eux-mêmes: de l’attaque au support aérien et à l’arrivée de la QRF (quick reaction force)
  • les suites: retrait de la position, le retour à la vie civile, la décoration, les motivations à écrire

Si on doit mettre en valeur quelques points:

  • on retiendra la fureur des combats avec la densité des feux (armes légères, mitrailleuses, RPG, snipers)
  • l’importance vitale du support: le rôle des hélicos, F15, A-10, le B-1, la reprise tardives des tirs de mortiers
  • la solidarité des combattants tant pour protéger les blessés que pour récupérer les corps de soldats tombés au feu

En fait, l’ouvrage est édifiant sur le combat d’infanterie au 21ème siècle mais aussi sur la camaraderie et le comportement des hommes au combat.

A lire sans hésiter.

(à quand le film ? les paris sont ouverts…)

Pour rappel, les pertes en Afghanistan: icasulties

La violence de l’action. Clinton Romesha. Aux éditions Nimrod en janvier 2017. 384 pages avec un plan de la position en double pages et de nombreux clichés en n/b dans le texte.

{lang: 'fr'}
You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

Powered by WordPress | Designed by: free drupal themes | Thanks to hostgator coupons and managed hosting