Je reviendrai. Eugenio Corti. Lettres de Russie.

Eugenio Corti fut un grand écrivain italien, disparu récemment.

Son histoire personnelle a marqué son oeuvre. Les éditions des Syrtes ont pris la décision heureuse d’éditer un ensemble de lettres de l’écrivain, jeune officier, de son engagement dans l’artillerie jusqu’aux rives du Don et ce durant les années 1942-1943.

Il ne faut pas lire ces lettres en s’attendant à des révélations sur la guerre. Elles sont bien plus précieuses pour découvrir les raisons de l’engagement d’un catholique fervent,  sa volonté constante de rassurer sa famille, son besoin permanent de nouvelles et de colis familiaux et la vie en unité dans l’artillerie lourde italienne en 1942. On y verra aussi, parfois amusé, les effets d’une censure très légère.

On regrettera par contre que l’éditeur ne propose pas, en contrepoint, l’évolution des opérations durant les déplacements successifs d’Eugenio Corti. En fait, on mesure l’impact des contrez-attaques soviétiques dans les dernières lettres bien silencieuses.

Au final, j’ai bien apprécié la lecture de ces témoignages utiles pour comprendre l’état d’esprit des combattants italiens en Russie.

Avec une préface très utile de François Livi pour contextualiser cette édition.

Pour en savoir plus sur le corps expéditionnaire italien en Russie.

240 pages avec de nombreuses photographies n/b dans le texte. Aux éditions des Syrtes en janvier 2017.

 

{lang: 'fr'}
You can leave a response, or trackback from your own site.

4 Responses to “Je reviendrai. Eugenio Corti. Lettres de Russie.”

  1. Frédéric dit :

    Comme témoins il y a également
    Curzio Malaparte
    Mario rigoni stern

  2. Hervé Bal dit :

    Bonjour à tous,
    N’oublions pas « Cent mille gamelles de glace » de Giulio Bedeschi, qui retrace l’aventure russe des « alpinis ». Excellent livre qui nous montre la retraite de ces troupes italiennes.

  3. […] Eugenio Corti, je m’intéresse aux écrivains ayant écrit des mémoires de guerre. Dans le cadre de mes […]

  4. […] l’édition posthume de ses lettres de Russie dans « Je reviendrai« , j’ai voulu en savoir plus sur Eugenio Corti et sur l’effroyable retraite […]

Leave a Reply

Powered by WordPress | Designed by: free drupal themes | Thanks to hostgator coupons and managed hosting