Le deuxième plus vieux métier du monde !

Ah le mercenariat a bien mauvaise presse depuis le XVIIIème siècle !

Il était pourtant bien difficile d’imaginer les conflits sans ces professionnels de la guerre au préalable.

De fait, le métier a toujours existé de l’Antiquité à nos jours…

Walter Bruyère-Ostells se penche ici sur l’histoire moderne des mercenaires de l’apparition des armées de conscription sous la Révolution jusqu’aux sociétés militaires privées (SMP) d’aujourd’hui.

Vaste sujet pour un ouvrage d’un peu moins de 300 pages pour une approche chronologique qui couvre intelligemment tous les continents mais en partant seulement du mercenariat occidental. L’auteur met particulièrement en valeur la disponibilité des « chiens de guerre » après les conflits majeurs de notre histoire (des guerres napoléoniennes à la seconde guerre mondiale).

Pour ma part, j’ai bien apprécié son analyse sur les XVIIIème et XIXème siècles. Pour ce qui est de la période récente et particulièrement les SMP, j’ai trouvé son propos moins abouti. Je vous renvoie bien volontiers à l’excellent « Irak, terre mercenaire » de Georges-Henri Bricet des Vallons ou à mes autres recensions sur des ouvrages consacrés aux mercenaires.

Le texte est appuyé de notes abondantes, d’une bibliographie sélective et d’un index.

Au final, nous avons bien ici une bien bonne introduction au « fait mercenaire » et je vous la recommande !

Histoire des mercenaires de Walter Bruyère-Ostells. 270 pages aux éditions Tallandier en 2011.


Partager