Bimestriel et toujours aussi bon !

Le numéro 5, dans cette nouvelle version bimestrielle, tient les promesses habituelles: du fond, de l’inédit, du comparatif, du ludique…

Au sommaire:

  • 1918, l’armée française à son zénith: c’est le dossier central de ce n°5 et il est signé du colonel Michel Goya. On retrouve ici toute la qualité de réflexion qui a fait le fond de son premier ouvrage « La chair et l’acier » avec pour thèmes principaux: « le retour de la guerre de mouvement », « l’arme de la victoire c’est le moteur », « production: mieux que l’Allemagne », « les meilleurs généraux depuis l’Empire », « et du côté des Alliés et de l’ennemi ». Le dossier se conclut par un échange entre Michel Goya et Benoist Bihan sur l’art opératif, résumé des vidéos en ligne ici.
  • A la poursuite de l’USS Drum: la rubrique Exclusivité est consacrée à une mission folle d’un sous-marin d’attaque américain dans la baie de Vladivostok en 1981. Une interview du sous-marinier américain William Craig Reed par Maurice Picard. Des sous-marins qui se percutent, une course poursuite… Ce fut chaud !
  • Le Libéria au cœur des ténèbres: un reportage « caméra au poing » de François Malye sur des photos de Patrick Robert sur un conflit qui dura 14 ans et qui fit 250.000 victimes. Des photos hallucinantes…
  • « Le soldat oublié » de Guy Sajer: dans la rubrique « Questions-réponses », on notera l’interview de l’auteur de cet ouvrage maintes fois ré-édité. Il a 86 ans et reste un brin provocateur peut-être…
  • Qadesh: première victoire de la propagande. Un bel article d’Éric Tréguier sur la célèbre bataille entre Ramsès II et les Hittites qui ne fut vraisemblablement pas celle qu’on a longtemps crue… Avec une très belle illustration de Rava.
  • Fusil à culasse. La rubrique « Une image, une histoire » est consacrée aux débuts de l’arme à culasse. Sur le plan militaire, ce sont bien les Prussiens qui vont tirer les premiers… grâce à Johann Nikolaus von Dreyse formé chez l’armurier suisse établi à Paris Jean Pauly…
  • Guerre des Malouines: comment la France a joué double jeu (2ème partie): à la lecture de cette enquête d’Alan Franck et de David Molony, on en vient à dire: « pas tant que ça ! ». Enquête intéressante.
  • Towton 1461: massacre au nom de la Rose. Joanne Taaffe nous livre une étude intéressante sur les soldats de la Guerre des Deux Roses en Angleterre au 15ème siècle et sur ce qu’on peut tirer aujourd’hui de l’analyse moderne des squelettes en termes d’état de santé, de pratique guerrière et des blessures subies. Bien intéressant.
  • Okinawa, le raid de 1609 dans la rubrique Forces spéciales de Jean-Dominique Merchet.
  • Ballons: la République met un œil dans le ciel. Un article de Pascal Guy sur des illustrations superbes de Christian Jégou consacré aux aérostiers aux armées à Charleroi, Fleurus et ailleurs. Le déplacement des armées sera ensuite trop rapide pour que l’observation aérienne suive…
  • Fuller, le mentor de l’arme blindée. On reparle régulièrement de Fuller actuellement. C’est un bien. Laurent Henninger a interviewé le Lieutenant Colonel Olivier Entraygues qui réalise une thèse d’histoire militaire sur le célèbre J.F.C. Fuller. Très intéressant, j’ignorais son engagement auprès des fascistes britanniques dans l’entre-deux-guerres.
  • Sturmovik vs Stuka: le match de l’appui au sol. Un article bien goupillé par Benoist Bihan sur la comparaison entre les deux avions mais surtout sur les conceptions différentes sur l’appui au sol vu par les soviétiques et par les allemands durant la seconde guerre mondiale. A good job indeed !
  • De plus en plus de femmes dans les forces armées modernes: pourquoi ? La chronique de Laurent Henninger. Pas bien compris où il voulait en venir.
  • La guerre d’Espagne dans la rubrique « L’oeil du cinéma » d’Isabelle Delpech.
  • L’excellente rubrique « A lire, à voir, à jouer »: lieu d’une moisson régulière de nouvelles acquisitions avec une page consacrée aux wargames par Frank Stora. Aurait-il un peu perdu la main ?
  • Mention spéciale au compère bloggeur Stéphane Mantoux qui le mérite !
  • Le quiz consacré aux guerres puniques: 16/20 ! Flûte, ça baisse ! 😉
  • La rubrique « d’estoc et de taille » de Charles Turquin toujours aussi gaie et consacrée à la légende arthurienne par ce questionnement: « Arthur, où t’as mis le corps ? » Simplement succulent ! 😉

Bref, toujours de la qualité et une superbe iconographie. Pourvu que ça dure !

{lang: 'fr'}
Partager