Un numéro bien dense !

Le dossier central est consacré à Vercingétorix et à son combat contre César. Il se compose de quatre articles bien équilibrés et magnifiquement illustrés.

  • Une conquête si facile. Frédéric Bey, en expert de la période, nous propose de découvrir la conquête des Gaules par le « divin chauve ». Cela lui prit dix années et l’opposition tardive de Vercingétorix ne devait rien changer à l’affaire…
  • Furia gauloise contre discipline romaine. Frédéric Bey, de nouveau, nous livre son analyse des points forts et des points faibles des deux belligérants: équipements, tactiques et stratégies comparés !
  • Alésia: le piège était presque parfait. Ce coup-ci, c’est Eric Tréguier, autre spécialiste de l’Antiquité, qui analyse par le détail le siège et la bataille qui mit fin à la guerre des Gaules. Belle démonstration des erreurs tactiques gauloises et de l’à-propos du commandant en chef romain !
  • « Le Vercingétorix de César est vraisemblable ». Eric Tréguier est allé interviewer l’historien militaire Alain Deyber sur l’analyse qu’on peut faire des écrits de César dans son célèbre « Comentarii de bello gallico » !

Les autres articles:

  • Dans la rubrique « Exclusivité », le résistant Guy-Pierre Gautier nous relate son expérience vécue en camp de concentration nazi. Un témoignage toujours utile alors que les derniers survivants ne disparaissent…
  • De Nancy à New York, l’odyssée du soldat Lott. La rubrique « Caméra au poing » nous propose de mettre en valeur le service de santé de l’ US Army durant la seconde guerre mondiale. Impressionnant. Par Jean Lopez.
  • BMP, la réinventation du blindé d’infanterie. Une fois encore, Benoist Bihan est limpide pour décortiquer la genèse de ce véhicule mais aussi ses forces et ses faiblesses. Un très bon article.
  • Chasseurs à cheval, la fine fleur de la Garde. Napoléon en portait souvent l’uniforme de colonel. C’est dire l’estime qu’il portait à sa garde rapprochée en campagne mais aussi à l’unité d’élite régulièrement engagée dans les batailles de l’ Empire. Par Stéphane Béraud, ici aussi un spécialiste de la période.
  • Viseur Norden: objet de précision… manqué. Dans la rubrique « Un objet, une histoire », Pierre Grumberg s’intéresse au système de visée allié durant la seconde guerre mondiale. De la théorie à la pratique, on peut parler d’échec !
  • Tannenberg 1410, le coup d’arrêt aux Teutoniques. Sylvain Gouguenheim a commis un ouvrage sur le sujet aux éditions Tallandier en 2012. Il nous livre ici, en un article de 5 pages bien illustrées, une synthèse de la situation géopolitique, de la bataille et de ses conséquences en Europe Orientale.
  • Dardanelles, le pari pas si stupide de Churchill. Par un historien britannique, Christopher M. Bell. On tire généralement à boulets rouges sur cette campagne voulue par Churchill. L’auteur nous propose une belle prise de recul sur les responsabilités dans cette affaire !
  • Bolivar, le libérateur incompris. Dépaysement garanti que nous propose Thierry Noël sur le personnage central de l’indépendance des provinces espagnoles en Amérique du Sud. Six pages d’une bonne synthèse pour mieux connaître ce personnage flamboyant !
  • La rubrique « A lire » est toujours aussi bien fournie ! 😉
  • Le quiz est consacré, par Jean Lopez, à la bataille de Verdun. 14/20.
  • La rubrique « D’estoc et de taille » de Charles Turquin nous propose sa version du « conte de Noël ». 😀

Bref, une fois de plus plus, un numéro de Guerres & Histoire qu’on repose en en demandant encore !

Guerres & Histoire n°40. Numéro de novembre 2017. Un magazine des éditions Mondadori à retrouver sur Facebook.

 

{lang: 'fr'}
Partager