Aux carrefours de la guerre. Paul-Alain Léger.

Du pavé de Paris occupé au putsch d’Alger.

J’avais ce livre dans ma bibliothèque depuis de nombreuses années sans l’avoir lu. La lecture récente des ouvrages du général Maurice Schmitt consacrés à la bataille d’Alger m’a amené à prendre conscience que le capitaine Léger à la tête du GRE (groupe de renseignement et d’exploitation) était l’auteur de ce « Aux carrefours de la guerre » en attente de lecture depuis de longues années dans ma bibliothèque. Mea culpa !

En fait l’ouvrage présente l’intérêt majeur d’avoir le témoignage de celui qui monta les opérations de retournement et d’intoxication des réseaux de la Zone Autonome d’Alger du FLN. Le capitaine Léger est aussi à l’origine de la « bleuite » qui consista à faire croire aux wilayas de l’ALN qu’elles étaient infiltrées par des agents français de manière à provoquer des dissensions internes. L’opération fonctionna au delà des espérances…

En dehors de ses opérations en Algérie, Paul Alain Léger nous livre son parcours qui le mena de lycéen à Paris aux paras de la France Libre, des missions auprès des maquis en France occupée à l’Indochine, des paras d’Algérie au putsch d’Alger en passant par le GRE présenté ci dessus.

Bref, un parcours d’exception comme celui de bien d’autres sous-officiers et officiers de l’armée française engagés dans ce « tourbillon de l’histoire » de 1939 à 1962.

On aurait apprécié en savoir plus sur la reconversion forcée de l’auteur après l’Algérie.

Quant au style de l’ouvrage, il est bien enlevé et l’humour pointe régulièrement.

Un témoignage indispensable sur la bataille d’Alger.

427 pages. Aux éditions Albin Michel en 1983.


{lang: 'fr'}
You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

Powered by WordPress | Designed by: free drupal themes | Thanks to hostgator coupons and managed hosting